26.10.2020 à 10:44

GenèveL’aéroport en pleine zone de turbulences

Cointrin fait face à la pire crise de son histoire. Les pertes financières s’annoncent lourdes.

von
leo
L’aéroport a enregistré 300’000 passagers en septembre. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

L’aéroport a enregistré 300’000 passagers en septembre. (KEYSTONE/Martial Trezzini)

Un mois de septembre avec seulement un cinquième du nombre habituel de passagers. Et une fin d’année qui devrait être pire. L’aéroport de Genève subit de plein fouet la crise du Covid. La plateforme ne devrait réaliser que 200 millions de francs de recettes en 2020 contre 500 en temps normal, relate la «Tribune de Genève». Les coûts, eux, s’élèvent à 420 millions.

Suppressions de 56 postes, gel d’une partie des investissements (70 millions sur deux ans): la direction de Genève-Aéroport a pris des mesures pour limiter la casse. «Malgré cela, nos pertes seront d’au moins 100 millions de francs», indique André Schneider, le directeur général. Mis à part les travaux de l’aile est et du nouveau tri bagages, les chantiers ont été repoussés. Selon le patron de l’aéroport, les compagnies s’attendent à une vraie reprise en été 2021. Par ailleurs, l’Etat s’apprête à inclure l’aéroport dans son plan climat. Celui-ci préconise une réduction des émissions de CO₂ liées aux voyages des résidents genevois. Un objectif de 200’000 tonnes d’équivalent CO₂ est visé contre 340’000 tonnes actuellement.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!