Actualisé 15.06.2020 à 18:24

GenèveL’aéroport paré pour le redécollage

Une quinzaine de vols étaient programmés ce lundi à l’occasion de la reprise en douceur des vols à Cointrin. Reportage en vidéo.

Ce n'était pas l'effervescence des grands jours, lundi matin, à l'aéroport de Genève. Néanmoins, la venue de 2500 passagers durant la journée a redonné un semblant de vie à l'établissement après une crise sanitaire qui l'avait transformé en ville fantôme.

Le panneau des départs affichait 15 vols en ce début de semaine, à destination de Paris, Londres, Francfort, Rome, Lisbonne ou encore Munich. Le redémarrage est timide. Mardi, il n'y aura que 9 rotations. Un peu plus mercredi. L'évolution imprévisible de la situation sanitaire rend impossible une planification à long terme. Principale cliente de Cointrin, la compagnie easyJet annonce qu’elle desservira notamment Nice, Porto ou encore Brindisi, durant ces deux prochaines semaines.

Le directeur général de l'aéroport de Genève André Schneider a toutefois une certitude: le retour à la fréquentation d'avant la pandémie de Covid-19 n'est pas pour demain. Il faudra deux ou trois ans pour retrouver le niveau de 2019, année durant laquelle l'aéroport a accueilli un peu moins de 18 millions de personnes.

Encore loin du compte

En cette saison, le nombre quotidien de passagers oscille normalement entre 40'000 et 60'000. Avec 2500 passagers, l'écart à combler reste considérable. Lundi, la plupart des boutiques et magasins de l'aéroport avaient encore leur rideau tiré, l'affluence n'étant pas suffisante pour rentabiliser une ouverture.

Les passagers étaient accueillis à leur entrée dans l'aéroport par des employés de l'aéroport qui leur distribuaient des masques de protection et des petits chocolats. Le personnel était visiblement content de revoir un peu de monde aux guichets, aux bornes d'enregistrement et dans les salles d'embarquement.

Concernant les mesures sanitaires, l'aéroport a scindé la journée en deux. Le matin, lorsque la majorité des avions partent, le port du masque est recommandé pour tous. L'après-midi, quand l'activité baisse un peu d'intensité, il suffit aux gens de respecter la distanciation sanitaire.

Il faudra attendre au plus tôt le mois prochain pour avoir un choix de destinations plus exotiques au départ de Genève. Personne ne veut toutefois avancer de date précise pour la reprise des vols intercontinentaux. Tout dépendra du virus. Les frontières pourraient rester hermétiques en cas de nouvelle vague épidémique.

La semaine dernière, Sophie, notre reportrice de terrain, était allée tâter le tarmac en vue de la réouverture de l’aéroport.

(Keystone-ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
98 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Et Hop En Suisse

16.06.2020 à 13:07

Trop bon marché ces vols à courte durée on peux aller boire un café à Barcelone ou faire ces courses à Londres quelle connerie et tous ça pour 50 ou 70 balles !!! Et que dire des pays baltiques ils vont pouvoir tous venir en suisse pour pas cher quelle pays sommes nous devenu et les contrôles sanitaire on en parle même pas vus qu'il y a eu pour ainsi dire pas de confinement en suisse bien triste ce pays

Annabelle

16.06.2020 à 12:20

Ce qui me fait doucement rigoler, c'est la prise de température des passagers suédois et certainement d'autres, comme si de ne pas être fiévreux à l'atterrissage était garant de ne pas être contaminé et limitait les risques de propagation...

Lécolo

16.06.2020 à 11:18

Tous en destination de Pékin.