France - Francis Lalanne dément avoir frappé l’équipe de «Quotidien»
Publié

FranceLalanne dément avoir frappé l’équipe de «Quotidien»

Le chanteur, que deux journalistes accusent d’agression, nie tout en bloc et assure qu’il s’agit d’une mise en scène.

Francis Lalanne VS «Quotidien»: épisode 2. Le chanteur, que deux journalistes de l’émission de TMC accusent de les avoir frappés, s’est rendu sur le plateau de «Touche pas à mon poste!» jeudi 10 juin 2021 pour donner sa version des faits et annoncer une contre-attaque.

«Je n’ai rien fait, donc je ne regrette rien, a-t-il commencé par affirmer. Quand on voit les images, on voit bien que je ne l’ai pas frappé. Ce ne sont que des mensonges.» L’artiste est allé plus loin en assurant que les deux hommes de «Quotidien» avaient tout simulé. «Ils sont restés tranquillement à la fête, ils ont monté toute une espèce de mise en scène où ils sont partis et ensuite revenus. J’ai plein d’images, de photos. On les voit rigoler entre eux, même discuter de ce qu’ils vont faire», a-t-il dit.

Quant à la plainte déposée par la production de «Quotidien», Francis Lalanne en est certain: elle n’existe pas. Face à Cyril Hanouna, l’artiste a lu un courrier de son avocat indiquant que les services du parquet du procureur de la République d’Avignon n’en avaient enregistré aucune d’un journaliste du programme à son encontre. En revanche, une plainte sera bien déposée par Lalanne devant le conseil déontologique journalistique, a-t-il fait savoir. «Je vais attaquer les prétendus journalistes, je vais attaquer la maison de production car elle n’a pas respecté mon refus de donner mon autorisation de diffusion et je vais également attaquer la chaîne», a-t-il déclaré.

L’altercation entre l’équipe de l’émission présentée par Yann Barthès et l’interprète de «On se retrouvera» s’est déroulée le 5 juin 2021, à Avignon. Selon le journaliste Paul Larrouturou, Francis Lalanne a fait preuve de violence physique à son encontre ainsi qu’à celle de son collègue Paul Bouffard. Diagnostic des médecins: une entorse au poignet pour le premier et un traumatisme crânien et une tendinite post-traumatique à l’épaule pour le second.

(jfa)

Ton opinion