15.09.2020 à 16:38

PandémieL’Allemagne n’imposera pas le vaccin contre le Covid-19

Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn a affirmé ce mardi qu’une première campagne de vaccination contre le Covid-19 est espérée à la mi-2021 et qu’elle se fera sur une base volontaire.

«Nous sommes très confiants dans le fait que l’objectif d’un taux de vaccination élevé sera atteint sur une base volontaire», a déclaré Jens Spahn lors d’une conférence de presse à Berlin.

«Nous sommes très confiants dans le fait que l’objectif d’un taux de vaccination élevé sera atteint sur une base volontaire», a déclaré Jens Spahn lors d’une conférence de presse à Berlin.

AFP

L’Allemagne compte atteindre une immunité collective contre le nouveau coronavirus grâce à un vaccin espéré à la mi-2021, a indiqué mardi le ministre de la Santé. Berlin ne compte pas imposer cette inoculation à une population traditionnellement réticente à la vaccination.

«La vaccination sera basée sur le volontariat», a déclaré Jens Spahn à Berlin lors d’une conférence de presse commune avec sa collègue de la Recherche Anja Karliczek. Pour atteindre une immunité collective, qui correspond à une protection immunitaire d’un pays vis-à-vis d’un agent infectieux, entre 55 et 65% de la population devra se faire vacciner, a-t-il dit.

«Nous sommes très confiants dans le fait que l’objectif d’un taux de vaccination élevé sera atteint sur une base volontaire», a-t-il insisté. Les Allemands sont par nature sceptiques face à la vaccination, et ses opposants donnent régulièrement de la voix lors de manifestations «anti-corona».

Débat

À tel point qu’un débat sur la pertinence de l’imposer est apparu dans le pays, qui a plutôt mieux résisté à la pandémie que ses voisins européens notamment. Il faudra probablement attendre la mi-2021 «avant d’arriver à un vaccin et qu’une large partie de la population puisse être vaccinée», a réitéré de son côté Anja Karliczek. Une estimation qui rejoint celle de l’Organisation mondiale de la santé.

Le pays a prévu une enveloppe d’environ 750 millions d’euros pour promouvoir la mise au point d’un vaccin et assurer les capacités de production.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!