Se faire vacciner sans rendez-vous - «L’ambiance était détendue, comme à un festival»
Publié

Se faire vacciner sans rendez-vous«L’ambiance était détendue, comme à un festival»

Le Centre Médical Bienne permet aux plus de 18 ans de se faire vacciner sans avoir pris de rendez-vous au préalable. Une jeune femme de la région en a profité. Selon elle, tout s’est passé sans anicroche et sans bousculades.

par
ofu
Madeleine Schoder/Tamedia

De nombreux cantons ont ouvert la vaccination aux plus de 18 ans. Or, dans les faits, les listes d’attente sont souvent longues. Dans le canton de Berne, par exemple, aucun des douze centres de vaccination n’a actuellement de rendez-vous disponible. Il n’est pas non plus possible de s’inscrire sur une liste d’attente. C’est probablement ce qui a poussé le Centre Médical Bienne (CMB) à se démarquer.

Le cabinet permet en effet à toutes les personnes de plus de 18 ans de se faire vacciner, sans prendre de rendez-vous au préalable, relate ce vendredi la «Berner Zeitung». Le principe est simple: premier arrivé, premier servi. Une jeune femme de la région a voulu voir si le cabinet tenait bel et bien sa promesse.

Une heure d’attente

Elle s’est donc récemment rendue à Bienne, peu après midi. Sur son site, le cabinet avait annoncé le matin même que les vaccinations sans rendez-vous commençaient à 13h ce jour-là. Arrivée sur place, elle s’est mise dans la file d’attente. «L’ambiance était détendue, comme à un festival.» Selon elle, il n’y a pas eu de bousculades et ce malgré le fait qu’il n’y avait ni barrières ni marquage au sol pour guider les personnes présentes.

Les employés se seraient assurés que toutes les personnes s’étaient bien inscrites sur le site du canton afin de recevoir leurs groupe et numéro de vaccination. Après environ une heure d’attente, la jeune femme a finalement eu droit à son injection. «Ça a duré à peine deux minutes!» Elle doit désormais attendre que le cabinet communique une nouvelle plage horaire pour sa deuxième injection.

«Disciplinés et polis»

Interrogé par le «Bund», le directeur du CMB, Walter Koch, explique que la vaccination sans rendez-vous est une expérience. «Nous ne savions pas comment les gens allaient réagir. Mais il s’est avéré que les patients sont disciplinés et polis. Ils laissent souvent passer les personnes âgées afin qu’elles puissent se faire vacciner en premier.»

Sur son site, le CMB précise que la capacité de vaccination est limitée à environ 60 à 80 personnes par heure. Le volume d’approvisionnement, lui, est actuellement encore limité, précise le cabinet.

Ton opinion

219 commentaires