Actualisé 16.10.2008 à 20:23

Fin de carrièreLambiel tire sa révérence

A 23 ans, le Valaisan a décidé de laisser sa rage de vaincre au vestiaire et de mettre un terme définitif à sa carrière professionnelle.

de
Julien Caloz, Berne

«J'ai réalisé mon rêve d'enfant. J'ai été au sommet du patinage. Mais je n'en peux plus de ces séances chez le physio, de ces entraînements interrompus par la douleur...» Vaincu par une blessure à l'adducteur gauche et des douleurs persistantes, Stephane Lambiel a décidé de mettre un terme à sa carrière, le sourire crispé et la causerie franche. «Cela fait sept mois que je vais voir les meilleurs médecins, et ça ne va pas mieux. Mon objectif est d'être au sommet, et c'est incompatible avec mes blessures. Tu ne peux pas t'entraîner deux semaines et passer la troisième chez le physio.»

Le double champion du monde, qui restait sur deux saisons difficiles, a pris sa décision «après de longues heures de réflexion. Dans dix ans je veux pouvoir me dire que j'ai fait le bon choix. Je me remercierai alors d'avoir écouté mon corps.»

Stéphane Lambiel ne rangera néanmoins pas définitivement ses lames. «J'ai encore, au fond de moi, l'envie de patiner. Je vais me soigner, prendre le temps de réfléchir et travailler une nouvelle chorégraphie afin de pouvoir me donner en spectacle lors des galas.»

L'annonce du Valaisan a d'ores et déjà fait réagir la concurrence. «Je ne sais pas pourquoi Lambiel arrête, s'est étonné le patineur Brian Joubert. Franchement je ne comprends rien. Mais depuis son deuxième titre de champion du monde, psychologiquement ça n'allait plus du tout pour lui», a confié le Français.

Stephane Lambiel - Golden Skate Awards 2008

Lambiel était un habitué des podiums

La percée internationale du Petit Prince de Saxon a débuté en 2002, avec un 4e rang aux championnats d’Europe. En 2004, le Valaisan décrochait une très prometteuse 4e place aux Mondiaux de Dortmund (All). L’année suivante, Lambiel s’adjugeait son premier titre mondial, à Moscou.Il a atteint son apogée en 2006, avec une 2e place aux Européens, une médailles d’argent aux JO de Turin et, pour couronner le tout, un 2e titre mondial, à Calgary, au Canada.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!