Guerre en Ukraine: L’Américain Blinken en visite à Kiev avec une aide de 2,7 milliards

Publié

Guerre en UkraineL’Américain Blinken en visite à Kiev avec une aide de 2,7 milliards

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken est arrivé en Ukraine pour évoquer la nouvelle aide militaire apportée au pays.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken tient un chien renifleur de mines terrestres, le Jack Russell Terrier Patron, lors de sa visite dans un hôpital pour enfants à Kiev, le 8 septembre 2022.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken tient un chien renifleur de mines terrestres, le Jack Russell Terrier Patron, lors de sa visite dans un hôpital pour enfants à Kiev, le 8 septembre 2022.

AFP

En visite surprise jeudi, à Kiev, le secrétaire d’État américain doit évoquer une nouvelle aide militaire de 2,7 milliards de dollars pour l’Ukraine et d’autres pays de la région, en pleine contre-offensive ukrainienne contre les forces russes. Antony Blinken a fait le voyage en secret, pour cette seconde visite à Kiev depuis le début de l’invasion russe lancée le 24 février, et aujourd’hui en grande partie stoppée grâce aux fournitures d’armes occidentales.

Il a commencé par visiter, corbeille de peluches avec lui, un hôpital traitant des enfants victimes de la guerre, en compagnie de son homologue ukrainien Dmytro Kouleba. «J’ai ramené des amis», a-t-il dit aux patients. «Le secrétaire voulait vraiment venir (à Kiev) car c’est vraiment un moment important pour l’Ukraine», a indiqué une responsable américaine accompagnant M. Blinken, sous couvert d’anonymat.

Aide directe et subsides

Quelques heures avant l’arrivée de M. Blinken à Kiev, le secrétaire d’État à la Défense Lloyd Austin avait annoncé 675 millions de dollars d’aide directe à l’Ukraine sous forme de livraison d’armements, de munitions et de HIMARS, des systèmes d’artillerie qui ont déjà permis à Kiev de frapper les lignes d’approvisionnement russes. À cette aide directe de 675 millions s’ajoutent deux milliards de dollars de prêts et de subsides pour l’achat d’armes américaines pour l’Ukraine et 18 de ses voisins qui se sentent menacés par la Russie. La moitié de cette somme irait à Kiev.

Parmi les autres pays éligibles figurent la Géorgie et la Moldavie, qui ont sur leur territoire des zones contrôlées par des séparatistes pro-russes, ainsi qu’aux pays baltes ou encore à la Bosnie, où les tensions vont crescendo avec les dirigeants serbes.

Antony Blinken a informé le Congrès de l’octroi de ces 2 milliards de dollars destinés à «renforcer la sécurité de l’Ukraine et de 18 de ses voisins», dont «un grand nombre» de pays de l’OTAN et «d’autres partenaires régionaux» se sentant menacés par la Russie, a déclaré un responsable du département d’État, s’exprimant sous couvert d’anonymat.

Montant cumulé de 15,2 milliards

Cette aide porte à 15,2 milliards de dollars l’assistance militaire américaine à l’Ukraine, depuis le 24 février. Le voyage de M. Biden en Ukraine intervient alors que Kiev a été déçue de la décision du président américain Joe Biden de ne pas qualifier la Russie d’États soutenant le terrorisme, une mesure réclamée par M. Zelensky pour isoler encore la Russie, déjà frappée de sanctions économiques.

(AFP)

Ton opinion

43 commentaires