Forcené à Bâle: Lanceur de tuiles toujours sur le toit
Actualisé

Forcené à BâleLanceur de tuiles toujours sur le toit

Un homme psychiquement instable donne du fil à retordre à la police bâloise depuis lundi matin.

Un homme psychiquement instable a tenu en échec la police toute la journée mardi à Bâle. Sur le toit de son immeuble depuis la veille au matin, il a refusé d'en descendre, se montrant violent lors de tentatives de sauvetage.

Il souffre probablement de troubles obsessionnels, selon la police. Depuis lundi, des policiers spécialisés, des psychologues, des membres de la famille ainsi que du personnel psychiatrique qui le connaissait, ont essayé de raisonner le déséquilibré.

Même un moine bouddhiste est intervenu auprès de l'homme qui s'intéresse aux religions asiatiques, a indiqué la police. Il n'a toutefois accepté aucune prise de contact et a réagi de manière très agressive.

Une tentative d'installer un matelas de sauvetage au pied de l'immeuble, situé dans le quartier derrière la gare centrale, a également échoué. En voyant la manoeuvre, le forcené s'est mis à lancer des tuiles, mettant en danger aussi bien lui-même que les pompiers.

Plus de cigarettes

La mission de la police est avant tout de protéger l'individu de lui-même, a expliqué un porte-parole. Alors qu'elle le ravitaillait jusqu'alors, la police a cessé de transmettre eau et cigarettes au déséquilibré.

Depuis le début de l'intervention, entre 50 et 70 policiers, pompiers et autres forces ont été déployés. Le périmètre a été bloqué. Pendant la nuit de lundi à mardi, les policiers se sont relayés pour garder le forcené éveillé et éviter qu'il ne tombe de son perchoir. (ats)

Ton opinion