Euro 2020 - Finaliste, l’Angleterre met fin au conte danois
Publié

Euro 2020Finaliste, l’Angleterre met fin au conte danois

Italie-Angleterre! C’est l’affiche de rêve de la finale de l’Euro. Les Three Lions ont vaincu mercredi en prolongations un Danemark valeureux jusqu’au bout (2-1).

par
Florian Vaney
Harry Kane vient d’inscrire le 2-1 pour l’Angleterre.

Harry Kane vient d’inscrire le 2-1 pour l’Angleterre.

AFP

Quallait bien pouvoir encore inventer le Danemark mercredi? Rebelle parmi les nations géantes présentes en demi-finale, il ne lui a pas fallu bien longtemps pour trouver: marquer un but aux Anglais. Et inscrire un coup franc direct. Tout ça à la fois. Deux premières dans cet Euro. L’œuvre du si prometteur Mikkel Damsgaard, déjà excellent depuis le début du tournoi et qui a quasiment inventé un effet pour réussir à contourner le mur et tromper Jordan Pickford. Une frappe très impressionnante qui confirmait une chose: lAngleterre pouvait bien avoir 50 000 supporters derrière elle, cela ne suffirait pas pour étouffer onze Danois.

Le magnifique coup-franc de Mikkel Damsgaard pour 1-0 norvégien.

RTS2

Il y a eu match. Un match excitant par moments, avant et après cet épisode de la demi-heure. Parce que les Three Lions ont été bousculés. Parce quils ont dû aller puiser des solutions tout au fond deux-mêmes dans une position assez étrange. Celle du favori pourtant confronté à son plafond de verre des grandes compétitions. Alors lorsque Harry Kane a décroché pour trouver une merveille douverture qui amenait à légalisation, il ny avait quà applaudir (39e).

L’action de l’égalisation anglaise.

RTS2

Le penalty de la délivrance

Dans la théorie, la sélection danoise est cauchemardesque à affronter à cause de sa capacité à changer de visage en plein match. Il y avait une confirmation à aller chercher à Wembley au plus fort de la pression britannique en début de seconde période. Kasper Hjulmand a vu triple dans ses changements. Pour un résultat clair: sa troupe a nettement perdu en velléités offensives pour mieux contenir les assauts de Raheem Sterling et ses partenaires. Défendre regroupée, cest aussi une de ses caractéristiques. Surtout quand la fatigue pèse autant.

Restait lune des grandes forces de lAngleterre: la capacité à gérer la partie comme elle lentend pour mieux faire la différence sur un coup déclat. La menace a plané. Dans le temps réglementaire, jusquen prolongations, où les deux équipes se sont emmenées avec une domination anglaise toujours plus flagrante. Elle a fini par se transformer en sanction, qui a brusquement mis fin à la belle histoire nordique.

Le penalty de Harry Kane.

RTS2

Rien dillogique que ce (généreux) penalty de la délivrance transformé en deux temps par Harry Kane (104e). Il saluait la puissance individuelle anglaise (quelle prestation de Sterling), il récompensait sa maîtrise globale, sa progression sous Gareth Southgate aussi. LAngleterre fera un magnifique opposant à lItalie dans une finale de rêve dimanche. Battu, le Danemark trouvera son salut dans les émotions quil a générées presque jusquau bout. Une autre façon de vaincre.

Angleterre - Danemark 2-1 ap. (1-1)

Wembley, Londres. 60 000 spectateurs. Arbitre: Danny Makkelie (P.-B.).

Buts: 30e Damsgaard 0-1; 39e Kjaer (csc) 1-1; 104e Kane, pen. 2-1.

Angleterre: Pickford; Walker, Stones, Maguire, Shaw; Phillips, Rice (95e Henderson); Saka (69e Grealish, 106e Trippier), Mount (95e Foden), Sterling; Kane. Entraîneur: Gareth Southgate.

Danemark: Schmeichel; Christensen (79e Andersen), Kjaer, Vestergaard (105e Wind); Stryger (67e Wass), Hoejbjerg, Delaney (88e Jensen), Maehle; Braithwaite, Dolberg (67e Norgaard), Damsgaard (67e Poulsen). Entraîneur: Kasper Hjulmand.

Avertissements: Maguire (50e), Wass (72e).

Ton opinion

161 commentaires