Actualisé 27.02.2018 à 12:44

Hockey sur glace - National LeagueLangnau-GE/Servette: malheur au perdant

Mercredi aura lieu une finale avant l'heure dans la course aux play-off. Dans l'Emmental, les Grenat n'auront pas le droit à l'erreur.

Servettiens et Bernois joueront gros mercredi soir.

Servettiens et Bernois joueront gros mercredi soir.

Keystone

Trois jours après la finale olympique, la National League retrouvera le devant de la scène. Un dernier billet pour les play-off va être l'objet d'une lutte sans merci entre Genève-Servette et les Langnau Tigers. Hasard du calendrier, ces deux équipes se retrouveront directement opposées ce mercredi à l'Ilfis.

En théorie, quatre équipes sont encore en lice pour s'approprier les deux dernières places dans le top 8. Mais Fribourg Gottéron, septième, possède huit points d'avance sur Langnau. De surcroît, les joueurs de Mark French comptent déjà 72 points et jamais une équipe qui avait plus que 70 points n'a manqué les play-off. Les Fribourgeois ont l'occasion de clore l'affaire dès mercredi avec la venue de Bienne.

La position de Lausanne, dixième, paraît bien s'apparenter à une cause perdue avec sept points de retard (en réalité huit sur Langnau au vu des confrontations directes).

Duel

C'est pourquoi la lutte pour les play-off se résume à un duel entre Genevois et Emmentalois. L'équipe du Canadien Craig Woodcroft, médaillé de bronze comme assistant avec le Canada aux JO de Pyeongchang, possède une réserve de deux points. Mais si les Tigers s'imposaient dans le temps réglementaire mercredi, ils prendraient l'avantage sur les Genevois. Ils seraient aussi devant aux confrontations directes en cas d'égalité de points.

Bien sûr, tout ne sera pas dit mercredi soir. Langnau a une fin de calendrier plus favorable. Mieux vaut rencontrer en back to back la lanterne rouge Kloten que Berne, le leader du Championnat. On le voit, les Genevois ont tout intérêt à s'imposer à l'Ilfis et porter leur avance à cinq points. Ensuite, un point contre Berne assurerait la qualification (si les Genevois s'imposent mercredi, ils prendront l'avantage dans les rencontres directes face aux Tigers).

Pression

La pression reposera d'abord sur les épaules servettiennes, mais la qualification de Langnau représenterait tout de même une surprise. Pour ce match capital, les Genevois ont récupéré cinq joueurs blessés avant la pause olympique: Arnaud Jacquemet, Adam Hasani, Daniel Vukovic, Eliot Antonietti et Tim Grossniklaus. De quoi reconstituer une défense.

La coupure devrait sans doute être favorable à Genève-Servette, qui restait sur une pauvre série de 3 victoires lors des 10 derniers matches. En Emmental, on pourra regretter les 25 jours d'interruption alors que l'équipe avait aligné six succès au cours des dix derniers matches. De leur côté, les Tigers ont récupéré leur topscorer Antti Erkinjuntti.

Langnau n'a disputé qu'à une reprise les play-off. En 2011, John Fust et sa troupe avaient terminé sixièmes, laissant Lugano disputer le tour contre la relégation. S'ils passaient, les Emmentalois retrouveraient en quarts de finale Berne comme ce fut le cas il y a sept ans. Une série rapidement gagnée par les joueurs de la capitale: 4-0 ! (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!