A bout de souffle - L’app de drague envoie ses salariés en congés payés

Publié

À bout de souffleL’app de drague envoie ses salariés en congés payés

Récemment cotée en Bourse, la firme Bumble ferme ses portes une semaine pour laisser souffler son personnel «épuisé».

Whitney Wolfe Herd, la fondatrice de Bumble, société qui vaut 10 milliards de dollars en bourse.

Whitney Wolfe Herd, la fondatrice de Bumble, société qui vaut 10 milliards de dollars en bourse.

reuters

Bumble, l’application de rencontres où les femmes doivent faire le premier pas, a temporairement fermé cette semaine tous ses bureaux pour lutter contre le stress au travail. Ses 700 employés répartis dans le monde ont été invités à se déconnecter et à «se concentrer sur eux-mêmes». Un cadre supérieur a révélé sur Twitter que la fondatrice Whitney Wolfe Herd avait pris cette décision après avoir eu l’intuition «d’un épuisement collectif».

«Tous les employés de Bumble auront en juin une semaine de vacances payées, entièrement hors ligne»

Bumble, déclaration officielle faite en avril dernier.

Seuls quelques employés demeurent chargés d’assurer le service clientèle au cas où des utilisateurs de l’application rencontreraient des problèmes. Ces employés obtiendront néanmoins aussi une semaine entière de vacances payées.

La firme américaine, propriétaire également de l’application de rencontres Badoo, a connu une année particulièrement chargée avec une forte croissance d’utilisateurs couronnée par une entrée en bourse. Sa fondatrice, Whitney Wolfe Herd, est devenue à cette occasion la plus jeune femme, à l’âge de 31 ans, à introduire une société en bourse aux États-Unis. Bumble est valorisée à quelque 10 milliards de dollars.

(laf)

Ton opinion

8 commentaires