Ski alpin: Lara Gut en quête de confirmation
Actualisé

Ski alpinLara Gut en quête de confirmation

La Tessinoise sera sur ses skis samedi et dimanche aux USA pour la Coupe du monde de ski alpin. Elle retrouvera sa grande rivale Mikaela Shiffrin.

La Tessinoise fait figure de favorite aux Etats-Unis.

La Tessinoise fait figure de favorite aux Etats-Unis.

Keystone

Lara Gut reprend du service samedi en géant à Killington. Cinq semaines après avoir survolé le «prologue» de la saison à Sölden, la Tessinoise fait figure de favorite aux Etats-Unis, où un slalom est également programmé dimanche.

La tournée nord-américaine démarre généralement à Lake Louise pour les messieurs et à Aspen pour les dames. Mais le manque de neige a provoqué l'annulation des courses masculines au Canada, tandis que la station du Colorado accueillera le circuit en mars seulement pour les finales de la Coupe du monde. Du coup, Aspen est remplacée cette année par Killington, domaine skiable du Vermont qui n'a encore jamais reçu le Cirque blanc.

Si le décor change, les actrices restent les mêmes. A commencer par Lara Gut, qui était repartie comme une fusée à Sölden, où elle avait survolé le géant inaugural de l'hiver avec 1''44 d'avance sur sa dauphine Mikaela Shiffrin. La Tessinoise est-elle au-dessus du lot ? Ou est-ce la concurrence qui était encore trop tendre à Sölden ? L'étape de Killington permettra d'y voir plus clair.

Mikaela Shiffrin bien positionnée

Mikaela Shiffrin sera l'autre skieuse star du week-end. Deuxième à Sölden, puis vainqueur il y a deux semaines en slalom à Levi, l'Américaine occupe la tête du classement général de la Coupe du monde, et s'annonce cet hiver comme la principale rivale de Lara Gut pour le grand globe de cristal.

Victorieuse de ses douze derniers slaloms (toutes compétitions confondues), Mikaela Shiffrin sera évidemment la fille à battre dimanche. Et notamment par Wendy Holdener. La Schwytzoise a laissé une belle impression à Levi, où elle avait terminé au 2e rang à «seulement» 67 centièmes de la reine du slalom.

Les courses de Killington seront aussi l'occasion de revoir à l'oeuvre Mélanie Meillard, épatante en ce début de saison. Le grand espoir neuchâtelo-valaisan (18 ans) s'était déjà bien débrouillé à Sölden (18e), avant d'exploser à Levi. Elle s'était classée 6e en Finlande pour ce qui n'était que sa quatrième sortie en Coupe du monde. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion