Ski: Lara Gut perd du terrain
Actualisé

SkiLara Gut perd du terrain

Lara Gut est la grande perdante du week-end d'Altenmarkt-Zauchensee.

La Tessinoise Lara Gut a dû se contenter samedi de la 11e place de la descente puis de la 15e du super-combiné dominical, à l'issue de courses remportées respectivement par Elisabeth Görgl (Aut) et Marie-Michèle Gagnon (Can). Arrivée en Autriche en quatrième position au classement général de la Coupe du monde, Lara Gut occupe toujours le même rang. Reste que son retard s'est creusé. A commencer sur la leader allemande Maria Hölf-Riesch, deux fois 3e ce week-end et qui a fait passer son avance sur la Tessinoise de 43 à 123 points.

Frustration tangible

«Le positif, c'est qu'on me parlera moins de ce globe du général», a lâché la skieuse de Comano, peinant à cacher sa frustration. «Ces résultats confirment que je ne suis pas rapide quand la neige est trop molle, comme cela avait déjà été le cas à Val d'Isère (réd: 25e en descente)», a ajouté celle qui espère retrouver des pistes verglacées la semaine prochaine à Cortina (It). Tandis que Dominique Gisin a aussi déçu ce week-end (2x 14e), Marianne Kaufmann-Abderhalden a vécu un séjour contrasté. Classée samedi au 8e rang de la descente, la St-Galloise a confirmé ses progrès techniques sur une piste qui, a priori, n'aurait pas dû lui convenir. «Je n'avais encore jamais été si constante au plus au niveau. Je sais désormais que je peux rivaliser avec les meilleures sur n'importe quelle piste», a commenté la skieuse du Toggenburg.

Son week-end s'est toutefois achevé en queue de poisson. A nouveau à l'aise en première manche dimanche matin (4e chrono du super-G), elle a été disqualifiée pour un matériel non conforme (spatules trop larges). Un dénouement rageant même si, au vu de ses capacités en slalom, elle aurait sans doute eu de la peine à conserver sa place dans le top 10 à l'issue de la seconde manche.

Une première pour Gagnon

Le seul Suisse à avoir terminé le week-end avec le sourire a été Hugues Ansermoz. L'entraîneur vaudois des Canadiennes a pu fêter dimanche la première victoire en Coupe du monde de sa protégée Marie-Michèle Gagnon. En embuscade après le super-G (16e), la Québécoise a fait parler ses talents de slalomeuse pour remonter toutes ses rivales. «C'est un moment magique dans ma carrière», a commenté la skieuse de 24 ans. «Cette victoire est une belle récompense pour ma constance depuis le début de la saison», a noté l'une des filles les plus régulières du circuit, huit fois dans le top 10 en quatorze courses cet hiver.

Görgl dans l'histoire

Samedi en descente, c'est une ancienne qui s'était imposée. Et même une très ancienne puisque Elisabeth Görgl est devenue, à un mois de ses 33 ans, la skieuse la plus âgée à remporter une descente dans l'histoire de la Coupe du monde. La double championne du monde de 2011 (descente et super-G) n'avait plus goûté à la victoire sur le circuit depuis le 7 janvier 2012 à Bad Kleinkirchheim (Aut). Une disette de deux ans et 16 descentes qui était également celle de l'équipe d'Autriche, sevrée de succès dans l'épreuve reine depuis cette date. (ats)

Ton opinion