Ski alpin: Lara Gut sur les terres de Lindsey Vonn
Actualisé

Ski alpinLara Gut sur les terres de Lindsey Vonn

La Tessinoise affronte sa rivale sur l'une des pistes fétiches de l'Américaine, à Cortina d'Ampezzo.

Les deux skieuses sont en tête du classement général de la Coupe du monde.

Les deux skieuses sont en tête du classement général de la Coupe du monde.

photo: Keystone

Lara Gut va devoir marcher sur les plates-bandes de Lindsey Vonn ce week-end.

Le palmarès de Lindsey Vonn dans la station des Dolomites en impose. Elle y a raflé 16 podiums, dont 9 victoires. Et si l'on exclut son bastion de Lake Louise (18 succès), elle ne s'est montrée nulle part ailleurs aussi gloutonne que sur l'Olimpia delle Tofane. Il ne manque même qu'une victoire à l'Américaine pour s'offrir le record de cette piste, détenu par l'Autrichienne Renate Götschl.

En face, Lara Gut affiche des statistiques bien plus modestes avec une seule victoire en Italie. Une première place décrochée en super-G en janvier 2014, lors d'une édition marquée par l'absence sur blessure de... Lindsey Vonn.

Autant dire que la Tessinoise se voit proposer un sacré défi samedi en descente et dimanche en super-G: battre Lindsey Vonn sur ses terres. Cela lui permettrait de s'offrir une victoire de prestige, mais aussi de reprendre de la marge au classement général de la Coupe du monde, où elle compte 50 points d'avance à mi-saison (20 courses sur 41 ont été disputées).

Derrière le duo Gut-Vonn, c'est l'Autrichienne Cornelia Hütter qui se débrouille le mieux cet hiver en vitesse, tout en restant toutefois dans l'ombre des deux grandes figures du circuit. Ce rôle d'arbitre, Fabienne Suter était bien partie pour l'incarner. Las, une blessure au genou gauche - déchirure de la fibre musculaire au-dessus de la rotule -, a stoppé la Schwytzoise début janvier, la laissant dans le flou concernant son retour à la compétition.

Quant à la relève helvétique, elle sera bien présente à Cortina d'Ampezzo, mais moins pour jouer les premiers rôles que pour s'aguerrir. Il faudra néanmoins surveiller la Schwytzoise Corinne Suter (21 ans), deux fois dans le top 10 cet hiver en Coupe du monde, et la Bernoise Joana Hählen (24 ans), qui reste sur des 1re et 2e places en descente en Coupe d'Europe.

Svindal pour une première

De leur côté, les messieurs ont aussi droit à une classique cette fin de semaine, et pas n'importe laquelle. En lice à Kitzbühel, ils auront droit à un menu copieux avec un super-G et un combiné alpin (vendredi), une descente (samedi) et un slalom (dimanche).

Ce programme semble favorable à Aksel Lund Svindal, actuel leader au classement général avec 15 points d'avance sur Marcel Hirscher. Mais avant de penser à faire une bonne opération comptable, le Norvégien cherchera à s'imposer pour la première fois en descente sur la Streif - il a déjà gagné en super-G -, afin de combler l'une des dernières lacunes à son palmarès.

Quasiment intouchable cet hiver en vitesse, comme l'a encore montré samedi dernier son triomphe à Wengen, Svindal devra toutefois se méfier de nombreux outsiders à Kitzbühel. Cela sera le cas de son compatriote Kjetil Jansrud, de l'Autrichien Hannes Reichelt, des Français Adrien Théaux et Guillermo Fayed ou encore des Italiens Dominik Paris et Christof Innerhofer, autant d'hommes qui sont déjà montés sur le podium au bas de la Streif.

Et les Suisses ? Ils ne peuvent hélas pas prétendre au statut de candidat au podium. Carlo Janka n'arrive pas à se sortir du ventre mou du classement cette saison, et la Streif ne lui a jamais souri par le passé. Beat Feuz a effectué un retour de blessure convaincant à Wengen, mais Kitzbühel s'annonce bien plus ardu pour un coureur en manque de kilomètres. Quant à Marc Gisin, le no 3 de cette équipe de Suisse de vitesse, il n'a pas encore les armes pour lutter avec les ténors de la descente.

Dimanche en slalom, il sera question de revanche pour l'équipe de Suisse, et plus particulièrement pour les Valaisans Daniel Yule, Luca Aerni et Ramon Zenhäusern, tous trois éliminés à Wengen, où ils avaient l'intention de frapper fort. A eux de retenter le coup à Kitzbühel, sur la piste du premier exploit de cette génération en Coupe du monde, lorsque Aerni et Yule s'étaient classés respectivement 5e et 7e en 2014.

Kitzbühel (AUT). Coupe du monde messieurs. Jeudi: entraînement. Vendredi: super-G (11h30) combiné alpin (slalom à 16h45). Samedi: descente (11h45). Dimanche: slalom (10h30/13h30).

Cortina d'Ampezzo (It). Coupe du monde dames. Jeudi: entraînement. Vendredi: entraînement. Samedi: descente (10h15). Dimanche: super-G (11h30). (nxp/sda)

(NewsXpress)

Ton opinion