Environnement: L’Arabie saoudite s’attaque au changement climatique

Publié

EnvironnementL’Arabie saoudite s’attaque au changement climatique

Avec l’«Initiative saoudienne verte», Ryad cherche à réduire ses émissions de dioxyde de carbone, avec notamment la plantation de milliards d’arbres.

Le prince héritier Mohammed ben Salmane, surnommé «MBS», le 6 juin 2018 à Djeddah.

Le prince héritier Mohammed ben Salmane, surnommé «MBS», le 6 juin 2018 à Djeddah.

AFP

L’Arabie saoudite, l’un des principaux producteurs mondiaux de pétrole, a dévoilé samedi un ambitieux projet consacré à la lutte contre le changement climatique et la réduction de ses émissions de dioxyde de carbone, avec notamment la plantation de milliards d’arbres au cours des prochaines années.

Avec l’«Initiative saoudienne verte», elle prévoit de réduire les émissions de CO2 en faisant passer à 50% la part des énergies renouvelables dans sa consommation énergétique d’ici à 2030, a annoncé le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, surnommé «MBS».

L’Arabie saoudite veut aussi planter dix milliards d’arbres sur son territoire au cours des dix prochaines années, a-t-il ajouté dans un communiqué diffusé par l’agence de presse officielle SPA. Dans le cadre d’une «Initiative verte du Moyen-Orient», ce royaume compte planter 40 milliards d’arbres supplémentaires en collaborant avec d’autres pays arabes, a précisé «MBS».

«Vision 2030»

«Le royaume, la région et le monde entier doivent aller bien plus loin et bien plus vite dans leur combat contre le changement climatique», a déclaré le prince héritier. «Nous rejetons le faux choix entre la préservation de l’économie et la protection de l’environnement».

Le communiqué ne précise pas toutefois comment les autorités vont s’y prendre pour planter autant d’arbres, puis en prendre soin, sur un territoire largement désertique dont les ressources en eau sont extrêmement limitées.

Ce nouveau projet entre dans le cadre de «Vision 2030», l’ambitieux programme d’investissements dans les secteurs de l’industrie, des infrastructures et des services destiné à diversifier l’économie de l’Arabie saoudite, à la merci des fluctuations des prix du pétrole.

(AFP)

Ton opinion