Législatives en Roumanie: Large victoire de la coalition au pouvoir
Actualisé

Législatives en RoumanieLarge victoire de la coalition au pouvoir

La coalition au pouvoir en Roumanie a largement remporté les élections législatives dont le scrutin se déroulait dimanche selon un sondage sortie des urnes.

Les Roumains ont plébiscité la coalition déjà en place.

Les Roumains ont plébiscité la coalition déjà en place.

La coalition de centre gauche au pouvoir en Roumanie a remporté une très large victoire aux élections législatives dimanche, portant un sévère coup au président Traian Basescu. Le parti du Premier ministre Victor Ponta a obtenu environ 57% des voix, selon un sondage réalisé à la sortie des urnes.

«Il s'agit d'une victoire contre le régime de Traian Basescu», s'est réjoui le coprésident de l'Union sociale-libérale (USL), Crin Antonescu. L'opposition de centre droit, proche de M. Basescu, obtient 19% des voix, d'après ce sondage réalisé par l'institut CURS.

Deux autres études effectuées à la sortie des urnes ont confirmé ce score sans précédent depuis les premières élections dans la Roumanie post-communiste.

Projets à long terme

L'USL qui réunit les sociaux-démocrates de M. Ponta, les libéraux et les conservateurs, pourrait disposer d'une majorité des deux tiers au Parlement. Une victoire qui donne au parti «la capacité de mener à bien des projets à long terme», a estimé le chef du gouvernement.

«Nous avons un énorme avantage. A partir de demain, nous pouvons parler de projets pour les quatre prochaines années (...), parce que nous avons la paix et la stabilité», a-t-il déclaré à la presse de sa circonscription à Targu Jiu.

L'USL va toutefois devoir cohabiter avec M. Basescu, dont le mandat court jusqu'en 2014. La coalition de centre gauche a vainement tenté de le destituer cet été, s'attirant les foudres de Bruxelles et des Etats-Unis, l'accusant d'atteinte à l'Etat de droit.

L'USL a largement profité du mécontentement visant le président, ainsi que son précédent gouvernement qui avait instauré des mesures d'austérité impopulaires, comme des coupes de 25% des salaires du secteur public et une hausse des impôts.

Risque de crise politique

Mais une victoire de l'USL ne signifie pas nécessairement que M. Ponta sera reconduit dans ses fonctions, alors que M. Basescu a laissé entendre qu'il ferait son propre choix. Un refus de désigner M. Ponta serait toutefois un «abus de pouvoir» ont jugé certains analystes.

Cette victoire politique risque donc de raviver la crise politique avec le président qui avait secoué cet été le plus jeune des pays membres de l'Union européenne (UE).

Une telle situation pourrait de surcroît provoquer l'inquiétude des marchés et compliquer les négociations pour un nouvel accord avec le Fonds monétaire international (FMI), celui en cours arrivant à échéance début 2013.

Or une crise politique est la dernière chose dont a besoin la Roumanie, deuxième pays le plus pauvre de l'UE, qui peine à renouer avec une croissance durable, avertissent investisseurs et analystes économiques.

«Trop de malhonnêteté»

«J'ai voté pour l'USL, car je crois que la Roumanie a besoin d'un changement (après les quatre ans de pouvoir de la droite). Plus que les mesures d'austérité, ce qui m'a choqué, c'est que le gouvernement de centre droit a fait preuve de trop de malhonnêteté», a explique à l'AFP un gendarme d'une trentaine d'années.

«Il est temps que la classe politique change. J'ai été déçu par ceux qui étaient au pouvoir jusqu'à récemment, c'est pourquoi j'ai mobilisé toute ma famille pour mettre fin aux vols et à l'amateurisme dans ce pays», a pour sa part confié un ingénieur quadragénaire.

La population se méfie de plus en plus de sa classe politique qu'elle estime largement corrompue. Une érosion de la confiance qui explique aussi le faible intérêt des Roumains pour ces élections.

Le Parti du peuple Dan Diaconescu (PPDD), une formation populiste fondée par un sulfureux patron de télévision renvoyé en justice pour chantage, est arrivé seulement en troisième position avec environ 13% des voix. (afp)

Ton opinion