Suisse: L’armée a consacré plus de jours au Covid qu’à l’instruction
Publié

SuisseL’armée a consacré plus de jours au Covid qu’à l’instruction

L’an dernier, les soldats ont accompli 350’000 jours de service pour appuyer les autorités civiles sur le front de la pandémie. En tout, plus de 5 millions de jours ont été accomplis. C’est moins qu’en 2019.

Les jours de service consacrés au coronavirus comptent parmi les 518’000 jours de service au total que l’armée a accomplis en 2020 pour des opérations, des engagements et des prestations d’appui.

Les jours de service consacrés au coronavirus comptent parmi les 518’000 jours de service au total que l’armée a accomplis en 2020 pour des opérations, des engagements et des prestations d’appui.

AFP

Le Covid-19 n’a pas fait qu’occuper le monde de la santé, de la politique et de la politique l’an dernier. Il a aussi beaucoup mobilisé les troupes suisses. Ainsi, les soldats ont accompli quelque 350’000 jours de service pour appuyer les autorités civiles sur le front de la pandémie, fait savoir l’armée, dans un communiqué.

Ces journées consacrées au coronavirus comptent parmi les 518’000 jours de service au total que l’armée a accomplis en 2020 pour des opérations, des engagements et des prestations d’appui (contre 176’000 jours en 2019). Le plus important changement à signaler concerne le domaine des engagements subsidiaires En effet, 414’400 jours de service y ont été consacrés en 2020 contre 62’000 seulement en 2019, indique l’armée.

L’armée rappelle que Berne avait approuvé le 16 mars la mobilisation de 8000 militaires jusqu’au 30 juin contre le Covid. Jusqu’à 6000 militaires se sont trouvés en service simultanément durant la première vague pour appuyer les autorités civiles. Et le 4 novembre dernier, un nouvel engagement de 2500 militaires au maximum a été approuvé jusqu’au 31 mars 2021.

Moins de jours de service en 2019

Par ailleurs, près de 5 millions de jours de service ont été accomplis en tout l’an dernier. Cela représente quelque 271’000 jours de moins qu’en 2019. Ce léger recul est imputable aux services d’instruction annulés ou déplacés en raison de la pandémie, souligne l’armée, dans son communiqué.

À noter aussi qu’avec 90’761 jours de service, l’ampleur des prestations dans le cadre des services de promotion de la paix à l’étranger a légèrement augmenté par rapport à 2019 (86’724 jours). Comme l’an dernier, il n’a pas été nécessaire de consacrer des jours de service à l’aide militaire en cas de catastrophe, souligne l’armée. Au niveau de la sécurité du ciel suisse, les Forces aériennes ont accompli l’année dernière 15 interventions, contre 18 en 2019, ainsi que 290 live missions (contrôles d’aéronefs d’États étrangers), contre 270 en 2019.

Deux fois plus de colis

Enfin, la poste de campagne a livré 419’357 paquets, soit près de deux fois plus que l’an dernier. Il faut dire que les militaires ont dû rester plusieurs semaines dans les casernes pendant les congés du week-end. C’est pourquoi de nombre d’entre eux ont fait usage de la possibilité d’envoyer leur linge sale privé par colis postal et de recevoir leur linge propre en retour par le même canal, explique l’armée.

(cht)

Ton opinion

48 commentaires