Suisse: L’armée brade son matériel médical bientôt périmé
Publié

SuisseL’armée brade son matériel médical bientôt périmé

Les produits achetés dans le cadre de la lutte contre la pandémie et arrivant à péremption d’ici fin 2022 vont être écoulés à bas prix.

La consommation du matériel médical, acquis par l’armée dans le cadre de la lutte contre la pandémie, par le système de santé suisse s’est avérée plus faible que prévu.

La consommation du matériel médical, acquis par l’armée dans le cadre de la lutte contre la pandémie, par le système de santé suisse s’est avérée plus faible que prévu.

AFP

La Pharmacie de l’armée a annoncé mardi qu’elle allait mettre en vente du matériel médical acquis par la Confédération dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus. Parmi ces produits, certains lots de masques d’hygiène, de masques FFP2/FFP3 et de désinfectant. Ils seront écoulés à des prix fortement réduits. Cette mesure vise à garantir que les biens acquis profitent à la population.

Depuis la fin mars 2020, l’armée achète des biens médicaux au profit du système de santé suisse conformément aux directives de l’Office fédéral de la santé publique. Or, la consommation par le système de santé suisse s’étant avérée inférieure à ce que l’on prévoyait au départ, une partie de ces produits arrive à péremption d’ici fin 2022.

Revente interdite

En accord avec ses partenaires du secteur de la santé et de l’administration, la Pharmacie de l’armée va ainsi lancer une vente directe par la Confédération, conformément à l’article 17 de l’ordonnance 3 Covid-19. La vente s’adresse exclusivement aux cantons, aux communes et aux établissements de soins, précise le Groupement de la Défense dans un communiqué.

Ces jours, la Pharmacie de l’armée va envoyer une offre dans ce sens aux cantons ainsi qu’aux communes via l’Association des communes suisses. Les établissements de soins seront informés par les communes ou les associations cantonales des secteurs concernés (H+, CURAVIVA, Spitex).

Les biens médicaux proposés ne peuvent être achetés que pour un usage personnel et ne pourront en aucun cas être revendus. Sur demande, les masques sont remis gratuitement aux organisations d’entraide suisses.

(comm/egr)

Ton opinion