Macolin (BE) - L’armée construit un bunker «secret», les habitants s’agacent
Publié

Macolin (BE)L’armée construit un bunker «secret», les habitants s’agacent

Armasuisse s’est excusé auprès de la population de Macolin après le début des travaux d’une installation de l’armée, pour lesquels ils n’avaient pas été avertis.

1 / 4

Fin mars, les habitants du village de Macolin (BE) ont été pris de stupeur. Des engins de chantier sont arrivés sans crier gare et ont commencé des travaux, pour lesquels aucune mise à l’enquête n’avait été déposée. Et pour cause: il s’agissait du début de la construction d’un bunker enterré dix mètres sous terre, classé «confidentiel» et pour lequel l’armée n’avait pas à passer par une telle procédure.

La grogne s’est fait ressentir parmi la population. Si bien que, mercredi dernier, Armasuisse a organisé une rencontre avec les habitants pour tenter un peu plus de transparence, ainsi que pour s’excuser pour la communication lacunaire.

Mais, comme le relève la NZZ am Sonntag, l’exerice n’a pas suffi à calmer la colère de certains. La construction se fait tout près d’un quartier résidentiel. «Une installation militaire secrète pourrait être la cible d’attaques et constituer un risque», craint un habitant cité par le journal zurichois.

Pour assurer… la communication

Même la mairesse de Macolin Madeleine Deckert n’a pas spécialement apprécié. «Même s’il s’agit d’un projet confidentiel, il est primordial que la population en soit dûment informée, surtout dans un petit village comme Macolin. Je trouve déplorable que ça n’ait pas été fait», a-t-elle déclaré à nos collègues du matin.ch.

La Confédération ne donne que peu de détails sur le projet en lui-même. On sait seulement qu’il doit servir de base à assurer la communication au sein de l’armée, potentiellement en cas d’urgence. Selon la NZZ, l’ensemble du projet coûte 3,3 millions de francs. Le chef du projet veut rassurer la population: ce bunker souterrain ne représentera aucun danger pour la population.

(ywe)

Ton opinion

225 commentaires