Facebook, Instagram - L’armée en ordre dispersé sur les réseaux sociaux
Publié

Facebook, InstagramL’armée en ordre dispersé sur les réseaux sociaux

Viola Amherd veut que la présence de la grande muette sur les médias sociaux soit uniformisée et diversifiée.

La conseillère fédérale chargée de la Défense veut une présence de l’armée sur les réseaux sociaux en ordre de bataille.

La conseillère fédérale chargée de la Défense veut une présence de l’armée sur les réseaux sociaux en ordre de bataille.

20min/Simon Glauser

Les forces armées suisses exploitent 246 canaux de médias sociaux. C’est le résultat d’un rapport du département d’audit interne du DDPS révélé par la «SonntagsZeitung». Rien que sur Facebook, les forces armées ont 137 pages, sur Instagram 74, sur YouTube 20 et sur Twitter 13. L’audit interne résume ainsi la situation: «La qualité du contenu devrait avoir plus de poids que la quantité de chaînes exploitées. Certains sites ont de toute façon une très faible fréquence de visites.»

TikTok peu ou pas utilisé

Les personnes qui ont réalisé l’audit ont été surprises que l’armée s’appuie principalement sur Facebook et Instagram, mais néglige TikTok. Cette plateforme n’est utilisée «que sporadiquement», bien qu’elle ait une «audience très élevée» auprès des 12-20 ans. «Nous nous serions attendus à ce que TikTok, joue un rôle important», souligne le rapport. En effet, l’armée est connue pour avoir un problème d’effectifs, avec des pénuries importantes qui se profilent vers la fin de la décennie.

La conseillère fédérale Viola Amherd a reconnu la nécessité d’agir. Dans une lettre adressée au chef des forces armées, elle exige que les recommandations de l’audit interne soient mises en œuvre d’ici au milieu de l’année prochaine.

(jbm)

Ton opinion