Humiliation au concours de beauté - L’arracheuse de couronne envoyée en prison
Publié

Humiliation au concours de beautéL’arracheuse de couronne envoyée en prison

La reine de beauté qui a fait scandale en humiliant la gagnante du concours Madame Sri Lanka, dimanche à Colombo, a été arrêtée.

Le scandale qui a éclaté lors de l’élection de Madame Sri Lanka n’a pas fini de faire des vagues. Dimanche à Colombo, la gagnante de l’édition 2019 et actuelle Madame Monde a infligé une véritable humiliation à Pushpika De Silva, qui venait d’être élue. Caroline Jurie, 28 ans, s’est emparée du micro et a annoncé que le titre revenait à la première dauphine. La raison? La gagnante serait divorcée, ce que le règlement interdit. Une fois sa déclaration fracassante terminée, la reine de beauté a arraché la couronne de la tête de Pushpika De Silva, qui a dû se faire soigner à l’hôpital dans la foulée.

Il s’est finalement avéré que la nouvelle Madame Sri Lanka n’était pas divorcée mais séparée, et que le titre lui revenait de droit. À la suite de cet incident, Caroline Jurie et une autre jeune femme intervenue sur scène dimanche ont été interpellées, rapporte le «Daily Mail». «Nous avons arrêté Jurie et (son associée) Chula Manamendra dans le cadre d’une accusation d’agression et de dommages causés», a indiqué Ajith Rohana, haut responsable de la police.

Jeudi, Pushpika De Silva a expliqué qu’elle était prête à retirer sa plainte si Caroline Jurie lui présentait ses excuses, mais que celle-ci n’avait rien voulu savoir. «J’ai essayé d’éviter que cela ne se termine au tribunal, mais elle a refusé. Je peux pardonner, mais pas oublier», a déclaré Madame Sri Lanka. Selon une source policière, Caroline Jurie et l’autre jeune femme doivent comparaître la semaine prochaine, et devaient bénéficier d’une libération sous caution ce jeudi.

(joc)

Ton opinion