Banques américaines: Larry Summers hésite à retirer le soutien public

Actualisé

Banques américainesLarry Summers hésite à retirer le soutien public

Conseiller économique du président américain, Larry Summers craint une rechute si l'on retire trop vite le soutien de l'Etat fédéral aux banques du pays.

Ce serait une erreur de crier victoire trop vite en coupant la pompe publique qui alimente le crédit, estime le directeur du conseil économique de la Maison Blanche.

Summers s'est référé à l'exemple du Japon, dont l'économie ne s'est toujours pas relevé d'une décision comparable prise dans les années 1990, et aux Etats-Unis des années 1930, qui avaient interrompu l'aide de l'Etat trop tôt. «Nous ne devons pas faire une telle erreur aujourd'hui» juge l'expert en finances publiques.

Couper la respiration artificielle qui alimente les banques pourrait se traduire par un gel des crédits, et une retombée de la reprise naissante, d'après M. Summers. (ap)

Ton opinion