Suisse: Las Vegas fait réfléchir fedpol sur les armes
Actualisé

SuisseLas Vegas fait réfléchir fedpol sur les armes

L'Office fédéral de la police (fedpol) recommande d'interdire les «bump stocks», ce mécanisme utilisé par le tireur de Las Vegas qui permet de tirer en rafales.

Les bureaux de fedpol.

Les bureaux de fedpol.

Keystone

Le dispositif dit «bump stock» permet de transformer certaines armes semi-automatiques et de tirer en continu des centaines de coups de feu par minute. Avec ce mécanisme, on obtient une arme à feu automatique, qui est interdite en Suisse, a indiqué vendredi fedpol. Les «bump stocks» doivent être considérés comme un composant de ces armes illégales.

C'est pourquoi fedpol recommande d'interdire la cession, l'acquisition et l'entrée sur sol suisse des «bump stocks» ainsi que toute activité d'intermédiaire. Seules des exceptions seraient tolérées.

La Conférence des commandants des polices cantonales (CCPCS) soutient cette recommandation, selon fedpol. L'article 5 de la loi sur les armes prévoit que les autorités cantonales aient la possibilité d'octroyer des autorisations exceptionnelles. On ne connaît cependant à ce jour pas de raisons convaincantes qui aient été invoquées pour des dérogations, écrit fedpol.

Fedpol a empoigné la question des «bump stocks» après le massacre de Las Vegas le 1er octobre. L'auteur des coups de feu avait équipé certaines de ses armes de ce dispositif. Il avait tué 58 personnes. L'examen d'une interdiction par fedpol avait déjà été relayé par les Schaffhauser Nachrichten la semaine dernière. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion