Football – Encore battue, la Juventus n’avance plus
Actualisé

FootballEncore battue, la Juventus n’avance plus

Les Bianconeri ont concédé une deuxième défaite de suite face à l’Hellas Vérone (1-2) et un troisième match sans victoire. Les voilà 8es après 11 journées.

La Juventus de Paulo Dybala (à gauche) et Federico Bernardeschi enchaine un troisième match sans victoire en Serie A.

La Juventus de Paulo Dybala (à gauche) et Federico Bernardeschi enchaine un troisième match sans victoire en Serie A.

AFP

La Juventus, battue 2-1 sur la pelouse de l'Hellas Vérone lors de la 11e journée de Serie A, cale en championnat, où elle n'a plus gagné depuis trois rencontres. Battue sur le fil par Sassuolo mercredi (1-2), la Juve a connu une semaine difficile, punie cette fois-ci par Giovanni Simeone, double buteur pour Vérone. Le club de la Vénétie (7e) en profite pour passer devant les Bianconeri (8e) au classement grâce à une différence de buts favorable (+4). Les hommes de Massimiliano Allegri n'avaient plus connu telle disette de victoires depuis le début de saison.

Et il n'a fallu que trois minutes à Simeone pour dessiner le destin de la rencontre. À la 11e, il a profité d'une frappe de Barak repoussée par Szczesny pour ouvrir la marque. Cela juste avant de s'offrir un doublé sur une superbe frappe enroulée en dehors de sa surface, et alors qu'il n'était absolument pas menacé par la défense adverse.

Réaliste, Vérone l'a été sans doute beaucoup plus que son adversaire. Sans être flamboyant, les Turinois auraient pu revenir plus tôt, grâce à Paulo Dybala. L'Argentin a notamment touché la barre juste avant la pause (44e), frôlé le poteau gauche au retour des vestiaires (48e) et en fin de match (89e).

C'est finalement Weston Mckennie, entré à l'heure de jeu, qui a réduit la marque d'une frappe puissante (80e). Trop tard.

L’Atalanta et la Lazio dos à dos

L'Atalanta de Remo Freuler, grâce à un but en fin de rencontre de Marten De Roon, a arraché le match nul contre la Lazio Rome (2-2). Ce résultat n'arrange aucune des deux formations, qui pouvaient se rapprocher du podium en cas de victoire. Mais l'Atalanta, grâce au premier but de son milieu néerlandais en championnat cette saison (94e), sur une belle reprise du gauche, reste devant son adversaire du jour.

À cinq jours de leur déplacement à Marseille en Ligue Europa jeudi, les Romains n'ont eux plus gagné à l'extérieur depuis la première journée de championnat (3-1 contre Empoli). Pourtant, ils ont longtemps cru que la performance de leur attaquant Ciro Immobile, à l'origine du premier but de Pedro à la 18e puis buteur à un quart d'heure de la fin, suffirait à se rassurer. À la 18e minute, la frappe de l'international italien a été repoussée par Juan Musso mais Pedro, opportuniste, s'est trouvé sur la trajectoire pour marquer sur la première occasion des Laziale.

En deuxième période, sa reprise du gauche a d'abord été une nouvelle fois repoussée par le gardien de l'Atalanta (55e), avant qu'il ne trouve finalement le chemin des filets à la 74e sur un contre éclair. Duvan Zapata avait, juste avant la pause, remis les deux formations à égalité (46e). Avant que De Roon ne décide de faire de même, en fin de rencontre (94e). Une égalisation méritée, avant de recevoir Manchester United mardi lors de la 4e journée de Ligue des champions.

Dans la soirée, le Torino s’est nettement imposé contre la Sampdoria dans un duel de milieu de tableau (3-0). Remplaçant au coup d’envoi, Ricardo Rodriguez est entré en fin de match (86e).

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires