Football: L’Atlético trébuche, le Real en profite
Actualisé

FootballL’Atlético trébuche, le Real en profite

Après onze matches sans défaite en Liga, les Colchoneros ont été surpris par Levante à domicile (0-2). Un revers qui profite à leurs rivaux madrilènes, vainqueurs de Valladolid (1-0).

Le désespoir se lit sur le visage de Marcos Llorente.

Le désespoir se lit sur le visage de Marcos Llorente.

AFP

Leader du championnat d'Espagne, l’Atlético Madrid a concédé à domicile sa deuxième défaite de la saison en Liga contre Levante (0-2), une défaillance regrettable à trois jours d'affronter Chelsea en huitièmes de finale aller de Ligue des champions.

Les Colchoneros ont plié sur une frappe du capitaine de Levante, José Luis Morales, déviée par Felipe (30e), puis une deuxième réalisation dans le but vide de Jorge De Frutos (90e+5). Ils offrent ainsi une chance au Real Madrid, qui se déplace à Valladolid en soirée, de s’approcher à trois points d’eux en tête du classement.

Malgré le retour de plusieurs cadres qui étaient absents en raison du Covid-19 (Joao Felix comme titulaire, Moussa Dembélé et Thomas Lemar sur le banc), l’Atlético a concédé sa première défaite de la saison à domicile en Liga, et met un terme à sa belle série de onze matches consécutifs sans défaite en championnat (sa dernière défaite remontait au derby de Madrid face au Real, le 12 décembre, 2-0).

Sur ses quatre derniers matches, depuis début février, l’Atlético compile 2 nuls, 1 revers et 1 victoire.

Une défense qui pose problème

Le schéma ultra-offensif esquissé par l’entraîneur Diego Simeone a réussi à créer de nombreuses occasions notamment en deuxième période, et a totalisé 28 frappes contre 5 pour Levante... mais l’Atlético n'en a transformées aucune.

Et à l’inverse, c'est la défense, pourtant marque de fabrique de l’Atlético depuis près d'une décennie, qui pose problème depuis plusieurs matches.

Trois jours après avoir déjà réussi à mettre en difficulté le leader mardi en match en retard de la deuxième journée de Liga (1-1), Levante a réussi à accrocher un succès prestigieux, et remonte ainsi à la huitième place, à cinq points des places qualificatives pour la Ligue Europa.

Les piliers du Real ont fait la différence

À quinze jours du derby retour de Liga entre l’Atlético et le Real, la lutte reste âpre entre les deux voisins: samedi, les Merengues ont su profiter de la défaillance de leurs voisins et rivaux en s’imposant sur le terrain de Valladolid pour revenir à trois points du leader au classement.

Peu productifs dans le jeu courant, les hommes de Zinédine Zidane n’ont réussi à créer du danger que sur coups de pieds arrêtés... et c’est Casemiro qui a placé une tête claquée sur un coup franc de Toni Kroos pour marquer le seul but du match.

Une victoire obtenue grâce aux éternels piliers de «Zizou», en l’absence de nombreux cadres blessés qui ont donné des maux de tête au technicien marseillais.

Outre Eden Hazard et Eder Militao, proches d’un retour, Zidane a confirmé vendredi la blessure de son attaquant fétiche Karim Benzema, absent samedi à Valladolid et dont la présence pour le voyage en Italie en C1 est très incertaine.

Ce succès regonfle le moral des Merengues, à quatre jours du déplacement à Bergame en huitièmes de finale aller de Ligue des champions.

Titulaire à un inhabituel poste d’ailier, symbole des intentions défensives de l’entraîneur de Valladolid, Saidy Janko a cédé sa place à l’heure de jeu.

Plus tôt dans la journée, Elche s’est imposé 1-0 à domicile contre Eibar, dans ce match crucial pour le maintien, tandis que le Valence CF, en grande difficulté cette saison, l’a emporté 2-0 face au Celta Vigo, réduit à dix dès la 64e après l'expulsion de Ruben Blanco.

(AFP)

Ton opinion