SUISSE ROMANDE - L’atout transports publics pour convaincre les touristes de séjourner en Suisse

Publié

SUISSE ROMANDEL’atout transports publics pour convaincre les touristes de séjourner en Suisse

La grande majorité des touristes qui passeront leurs vacances en Suisse, cet été, pourront bénéficier d’offres avantageuses en transports publics. De quoi convaincre certains indécis.

par
Fabrice Zwahlen
Les touristes pourront bénéficier d’une offre attractive en matière de transports publics, cet été en Suisse.

Les touristes pourront bénéficier d’une offre attractive en matière de transports publics, cet été en Suisse.

Simond Gilles/A

La cherté du franc demeure un obstacle pour de nombreux touristes étrangers lorsqu’il s’agit de passer ses vacances en Suisse. Une réalité, doublée d’une envie d’ailleurs, qui pousse également beaucoup d’Helvètes à quitter le pays.

Alors comment attirer et/ou fidéliser la clientèle? Si la beauté de nos paysages demeure notre carte maîtresse, la possibilité de sillonner une partie du pays en transports publics, gratuitement ou pour un tarif réduit, est un atout. «C’est un vrai argument de vente», admet le directeur de Valais/Wallis Promotion, Damian Constantin. «C’est aussi la preuve que lorsque l’on calcule tous les coûts (hébergements et activités), la Suisse demeure attractive.»

Du Haut au Bas-Valais

L’Easy Card regroupe plus de 1100 km de réseau de transports publics dans le Valais romand. L’abonnement coûte entre 54 francs (forfait de 2 jours) et 99 francs (5 jours). Des réductions de 50% sont en outre accordées sur les téléphériques et les remontées mécaniques. Dans les Portes du Soleil, si on y loge, voyager est gratuit dès Troistorrents, grâce au MultiPass. Enfin, l’Adventure Card permet de découvrir le Haut-Valais.

FriPass offre de visiter le canton de Fribourg pour 40 francs par jour, entrées à une trentaine d’attractions touristiques incluses. Le RailEvasion permet de parcourir les Franches-Montagnes pour 56 francs (abonnement de 3 jours). En terre vaudoise, un accompagnant peut se greffer sur un détenteur d’une carte Mobilis pour 1 franc par jour (zones prédéfinies) ou voyager sur tout le réseau pour cinq francs. Les touristes friands de visites de villes ne débourseront rien à Genève ou Lausanne, ces transports étant financés par les taxes de séjour, à l’instar de diverses stations.

Les CFF pas en reste

Hors Romandie, les offres ne manquent pas. Qui loge au Tessin peut emprunter gratuitement les transports publics de plaine, certains téléphériques et les bateaux naviguant sur le lac de Lugano. Aux Grisons, il est possible de rejoindre gratuitement le sommet de la Bernina au départ de la frontière italienne en chemin de fer rhétique. Enfin, un pass existe pour sillonner l’Oberland bernois.
Au niveau national, les CFF proposent l’abo Evasion (900 francs pour 20 jours, 1200 francs pour 30 jours) et le Swiss Travel Pass et ses forfaits pour 3, 8 ou 15 jours. à 232, 418 et 513 francs. Des réductions sont également proposées dans plus de 500 lieux touristiques.

Ton opinion