WRC - Rallye du Mexique: Latvala signe son premier succès de la saison
Actualisé

WRC - Rallye du MexiqueLatvala signe son premier succès de la saison

Malchanceux jusque-là cette année, le coéquipier de Sébastien Ogier, en tête dès vendredi, a tenu bon jusqu'au bout.

Le rallye du Mexique n'a jamais vraiment réussi à Jari-Matti Latvala. Jusqu'à l'édition 2016...

Le rallye du Mexique n'a jamais vraiment réussi à Jari-Matti Latvala. Jusqu'à l'édition 2016...

photo: AFP

Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Volkswagen-Polo-R) a remporté pour la première fois le rallye du Mexique, troisième épreuve du championnat du monde WRC, dimanche à Léon. Victorieux de 11 des 21 tronçons chronométrés de ce rallye, le vice-champion du monde 2015 a devancé de 1'05 son coéquipier Sébastien Ogier, champion du monde en titre.

«C'est un superbe feeling. Mon début de championnat a été si compliqué que je ne me sentais vraiment pas bien mentalement. C'est d'autant plus appréciable de remporter un rallye où j'ai rarement brillé», a commenté le Finlandais en descendant de voiture.

Sébastien Ogier, qui a souffert de sa position «d'ouvreur» en tant que leader du championnat, a remporté les trois points de la Power Stage (ES21) et conforté son avance sur son coéquipier Andreas Mikkelsen, contraint à l'abandon. «Ça a été un très bon rallye, comme je l'ai déjà dit, je ne pouvais pas faire mieux, a estimé Ogier. Ce sont de très bons points pour le championnat du monde», a poursuivi le Français.

Le Norvégien Mads Ostberg (Ford), au pied du podium devient son nouveau dauphin, à 38 points du leader, tandis que Latvala fait son apparition dans le top 6. Le Finlandais, malchanceux depuis le début de la saison, a marqué au Mexique ses premiers points de la saison. Cette victoire est la 16e qu'il signe en championnat du monde des rallye, en 159 courses disputées.

Très offensif dès vendredi matin, il a profité pleinement de sa position de départ pour briller, notamment samedi où il a signé six des neuf temps «scratch».

Dimanche, sur la plus longue spéciale au programme d'un rallye de championnat du monde depuis 1983, il n'a lâché que 25 secondes à Ogier en 80 km, s'offrant ensuite le luxe de grappiller deux points lors de la Power Stage. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion