EPFL: Lausanne aura la plus grande centrale solaire de Suisse

Actualisé

EPFLLausanne aura la plus grande centrale solaire de Suisse

La plus grande centrale solaire de Suisse devrait fournir plus de deux millions de KW/h par an dès 2009 sur le campus de l'EPFL à Lausanne.

Réalisé en collaboration avec Romande Energie, ce parc photovoltaïque coûtera quelque 20 millions de francs.

L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et Romande Energie ont annoncé jeudi la signature d'un partenariat. Les installations de production seront installées sur les toits des bâtiments de l'EPFL. Le déploiement de la centrale se fera sur trois ans (2009 à 2011), à raison de 6000 m2 par année, ont précisé les partenaires dans un communiqué.

Partie expérimentale

Une partie du parc solaire sera réservée à la recherche et au développement pour les nombreux laboratoires EPFL actifs dans ce domaine (intégration architecturale des capteurs, technologies de cellules solaires colorées, à couche mince ou nanocomposites, stockage et distribution de l'énergie). La construction de ce site de recherche et de démonstration de 2000 m2 est prévue dès 2009.

La Haute Ecole s'engage à consommer un quart de l'électricité produite. Cela représente par exemple l'énergie nécessaire à l'éclairage public extérieur du campus pendant toute l'année. Le reste de ce courant vert labellisé sera proposé par Romande Energie à ses clients.

L'investissement, estimé à environ 20 millions de francs, sera intégralement pris en charge par Romande Energie. Il s'inscrit dans la volonté de l'entreprise d'accroître sa production d'énergie verte pour atteindre 250 millions de kWh d'ici 2020-2025.

Le projet de 20'000 m2 est aussi grand en surface que le parc solaire de Mont-Soleil, dans le Jura bernois. Plus ancien, ce dernier produit toutefois moins. La plus grande production photovoltaïque de Suisse est actuellement réalisée au Wankdorf à Berne.

(ats)

La Suisse préserve son futur

La Suède arrive en tête des pays qui ont su le mieux gérer leur développement durable. La Suisse la suit en deuxième position, devant la Norvège et la Finlande, selon le site suédois DN.se. C’est le résultat du classement de l’organisation néerlandaise Sustainable Society Foundation. Celle-ci a classé 151 pays selon 22 critères définissant le développement durable en 2008. Concrètement, l’organisation constate que la hausse de l’utilisation de ressources renouvelables peine à suivre le rythme de l’augmentation de la consommation d’énergie. Le recyclage des déchets est, selon elle, encore généralement très faible. Les émissions de gaz à effet de serre sont en constante augmentation. (gim)

Ton opinion