Actualisé 19.04.2007 à 18:43

Lausanne envisage sa «Métamorphose»

Un nouveau stade de foot et une piscine olympique à Vidy. Un quartier écologique pour 2000 habitants à la place du stade de la Pontaise...

La Municipalité de Lausanne a détaillé jeudi son grand projet urbanistique.

Il comprend aussi la réalisation d'une ligne de transport public performante entre le Flon, Beaulieu, la Pontaise et la Blécherette. Vu l'importance et l'impact des changements envisagés, une démarche largement participative sera mise en place, a annoncé à la presse la municipalité in corpore.

Les grandes lignes de Métamorphose avaient été annoncées en octobre lors de la présentation du programme de législature de la municipalité nouvellement élue. Un document qui en fixe les grands principes sera soumis au législatif communal. L'exécutif demande un crédit d'étude de 6,5 millions de francs, auquel s'ajoutent 4 millions destinés à divers travaux préparatoires.

«Stade et piscine»

La municipalité a d'abord défendu son choix de détruire le stade de football et d'athlétisme de la Pontaise, rappelant que le conseil communal avait refusé en 2003 un crédit de 30 millions de francs pour le rénover. Un stade placé à Vidy, à proximité d'une sortie d'autoroute et sur deux lignes de transports publics, sera d'un accès plus aisé.

Consacrée uniquement au football, cette enceinte d'une capacité de 12.000 à 15.000 spectateurs sera plus confortable. Elle sera couplée avec une piscine olympique couverte, que l'agglomération lausannoise attend depuis longtemps. Des surfaces commerciales et des logements sont prévus sur une partie de cette parcelle.

Egalement au sud de la ville, le stade d'athlétisme Pierre-de- Coubertin sera complètement rénové. Des tribunes permanentes permettront d'y accueillir le meeting Athletissima. Les jardins familiaux seront en partie déplacés, mais leur surface sera maintenue. Un certain nombre d'équipements sportifs resteront à la Pontaise et seront reconstruits ou rénovés.

Eco-quartier

Au nord de la ville, un éco-quartier - quartier à haute qualité environnementale - sera construit sur 22 hectares. Ce projet, le premier en Suisse romande, s'inspire du quartier Vauban à Fribourg- en-Brisgau (D) et du BedZed de Beddington, au sud de Londres (GB). Objectif: minimiser la consommation d'énergie et les rejets polluants.

Les voitures seront parquées en marge du quartier. Garderie, école, maison de quartier, commerces de proximité sont prévus avec les logements. La densification urbaine est une priorité, a souligné le syndic Daniel Brélaz. Une étude du service statistique cantonal évalue l'agmentation de la population vaudoise à 110.000 personnes d'ici 2020.

Partenariat public-privé

Pour les investissements, le municipalité compte sur un partenariat avec les milieux économiques. Certaines réalisations pourraient bénéficier de subventions cantonales ou fédérales.

L'ensemble des équipements sportifs prévus sont estimés à 150 millions de francs, pour des charges annuelles de 14 millions. La Ville espère des rentrées fiscales supplémentaires de 10 millions et des droits de superficie de 5 millions. «Ce projet tient la route économiquement», a assuré M. Brélaz. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!