Actualisé 10.07.2006 à 08:08

Lausanne: fini de parquer gratos et sans limite

Adieu les places libres en ville: les dernières seront supprimées dans quelques jours.

«Avant, je me parquais gratuitement près des Boveresses. Maintenant, j'utilise le parking-relais de Valmont, 200 m plus bas.» Si Pauline a été délogée, c'est que, depuis début juin, les cases blanches gratuites et illimitées de ce quartier ont été repeintes en bleu: le stationnement y est limité à une heure. «Ce qui me dérange le plus, c'est de ne pas pouvoir laisser ma voiture plusieurs jours. Car, si je fais la fête un soir, j'hésite à prendre le volant pour rentrer par ce que je n'ai pas envie de recevoir une amende le lendemain matin.»

Situées à Vidy, les dernières cases illimitées du domaine public lausannois vont disparaître à la mi-juillet. Elles resteront pour la plupart gratuites, mais le parcage n'y sera autorisé que quelques heures.

Le but est de garantir que résidents et clients des commerces puissent trouver des places. Les pendulaires sont donc invités à utiliser les parkings-relais ou les transports publics. «Au centre-ville, toutes les places de parc sont payantes», explique Philippe Coquerand, ingénieur au Service des routes et de la mobilité. «Dès que l'on s'éloigne de cette zone, les places gratuites, mais limitées dans le temps, sont nombreuses.»

Seuls les résidents peuvent acquérir un macaron leur permettant de stationner de façon illimitée. «S'il y a des commerces dans un quartier, nous placeront quelques places payantes afin de garantir un certain tournus.»

Joël Burri

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!