Hockey sur glace - Lausanne HC bat enfin Genève à Malley, Ajoie perd et Bienne gagne
Publié

Hockey sur glaceLausanne HC bat enfin Genève à Malley, Ajoie perd et Bienne gagne

Le LHC s’offre enfin le scalp des Servettiens dans sa patinoire. Mais il a fallu attendre la prolongation. Les Jurassiens ont perdu à Zurich et Bienne continue sa bonne série

Malgré Gauthier Descloux, les Lausannois se sont finalement imposés.

Malgré Gauthier Descloux, les Lausannois se sont finalement imposés.

Estelle Vagne/freshfocus

Après six défaites consécutives sur sa patinoire, Lausanne HC a enfin battu son voisin genevois. Cela ne lui était pas arrivé le 24 septembre 2019, depuis l’inauguration de la Vaudoise aréna. Mais il aura fallu être patient puisque la délivrance est tombée à la 63e minute. Mais quelle belle soirée!

Grosse ambiance ce vendredi soir à Malley avec une Vaudoise aréna pratiquement pleine à craquer. Il y a des mois qu’on attendait ce moment-là dans cette magnifique patinoire toujours prête à exploser, surtout lorsqu’il s’agit d’un derby du Lac. Sur la glace, le puck est passé d’un camp à l’autre à cent à l’heure pour un match qui s’est très vite emballé dans un papier de fête pour des Lions lausannois très affamés. Mais un bonheur partagé avec tous ces cris venant des tribunes, ces chants à la gloire de leur favori et ces noms d’oiseaux qui volent et des sifflets, ça tremblait comme au bon vieux temps des derbys lémaniques: cela nous avait vraiment manqué.

Comme le coach John Fust l’espérait avant ce premier rendez-vous de la saison entre les voisins du Lac, ce sont donc les Lions qui ont les premiers senti ce soutien supplémentaire pour leur donner les crocs et beaucoup d’énergie. Ce sont des Lausannois forts et déterminés qui ont pris les commandes. Mais Gauthier Descloux a longtemps repoussé l’échéance et ses coéquipiers genevois dans la partie. Quel magnifique arrêt à la 6e devant Cory Emmerton qui avait le poids de l’ouverture du score. Le portier des Aigles a dit non ensuite à Jiri Sekac (11e) et à Martin Gernat (16e) avant que ce dernier ne trouve enfin l’ouverture peu avant la première pause. Les Genevois, en apnée, ont fini par céder.

À limage de Sekac qui a encore échoué devant le gardien servettien à 4 contre 4 (34e), les Vaudois ont encore dominé tout le deuxième tiers, mais n’étaient toutefois pas à l’abri d’un contre où Noah Rod (38e) et Marco Maurer (39e) n’étaient pas loin d’égaliser.

Comme c’est souvent le cas dans ces situations-là, à force de manquer le coche, on finit par payer la note. Après avoir fait longtemps le dos rond, le visiteur a fini par sortir la tête de l’eau et revenir au score, à 3 contre 3, grâce à Daniel Winnik (42e). C’est alors que Noah Rod, chargé par Aurélien Marti, a rejoint péniblement son vestiaire trois minutes plus tard, le genou gauche en souffrance et que le combat s’est musclé.

Si l’ex-Lausannois Benjamin Antonietti a failli de peu devenir le héros de la soirée (58e), avec deux portiers de qualité, il a fallu recourir à une prolongation que les Genevois ont commencé avec un homme de plus suite à une pénalité de Tim Bozon à 21 secondes de la fin. Mais tant Josh Jooris que Valtteri Fillpula (62e) ont raté la cible et le coche avant que Jason Fuchs ne fasse trembler la Vaudoise aréna pour offrir enfin un succès à ce LHC face à Genève. Il ne restait que 2’06’’ à jouer. Cela faisait plus de deux ans que les Vaudois attendaient ce moment-là

Comme les défaites, les pépins s’accumulent déjà pour Ajoie

Lugano ou Zurich, le tarif est identique. A l’instar de sa rencontre de mardi face aux Tessinois (perdu 7-2), Ajoie a conclu le tiers initial avec un retard de trois buts. Autant dire que ce duel était déjà joué après vingt minutes. Les Jurassiens, privés au coup d’envoi de leur Québécois Guillaume Asselin (blessé) et de leur colosse Mathias Joggi (malade), ont été les premiers à se montrer menaçants. Reste que le service d’Ueli Huber, auteur d’une percée sur l’aile gauche, à l’intention de Dario Rohrbach n’a pas permis aux visiteurs de prendre les devants (4e).

S’en est suivie une longue période de domination zurichoise. Les superstars du « Z » sont elles parvenues à faire ce que leur invité n’a réussi, c’est-à-dire ouvrir la marque sur leur première opportunité, tombée une minute après l’alerte ajoulote. Sven Andrighetto a alors pris de vitesse le duo défensif Pouilly/Birbaum pour tromper Viktor Ostlund, préféré à Tim Wolf.

Le rempart cédé par le Lausanne HC a fait ce qu’il a pu, il n’a pu empêcher l’inévitable. Titularisé une première fois dans un contexte forcément compliqué, Ostlund a ensuite dévié sur son poteau un penalty tiré par Denis Hollenstein une poignée de secondes avant le 2-0 signé Justin Sigrist. Les Ajoulots sont donc passés par des moments pénibles aux alentours du quart d’heure. Pour ne rien arranger à leurs affaires, ils ont perdu leur défenseur québécois Jérôme Leduc, touché au haut du corps avant la première pause déjà.

C’est dire qu’ils ont disputé les 40 minutes restantes avec seulement deux renforts étrangers. Sur le banc zurichois, l’entraîneur Rikard Grönborg a lui pu employer ses cinq pions étrangers à sa guise, sans craindre une quelconque mauvaise surprise. D’ailleurs, sitôt la troisième réussite inscrite par le revenant Chris Baltisberger une grosse minute après celle de Sigrist, Zurich est entré en mode gestion et a laissé les minutes s’égrainer le plus tranquillement du monde.

Face à ce HCA très vite reformaté aux dimensions Swiss League, non, il n’y avait vraiment pas lieu de s’inquiéter. Au final, Ajoie a profité du laxisme adverse pour revenir à deux buts en fin de match grâce à des réalisations de Thibault Frossard et Reto Schmutz.

Bienne poursuit sur sa lancée

Cinq matches, 14 points. Le bilan est presque parfait pour les Biennois, qui vivent un début de saison euphorique. À Lugano, les Seelandais ont pu compter sur un Damien Brunner des grands soirs (trois buts et un assist) pour venir à bout de Lugano (3-5) et enregistrer leur cinquième victoire de rang en championnat.

Les Biennois auraient cependant pu tout perdre en début de rencontre, avec la pénalité de match infligée à Elvis Schläpfer (13e). Durant les cinq minutes d'infériorité numérique, le HCB a limité la casse en ne capitulant qu'une seule fois, maintenant le score à 1-1.

Après un chassé-croisé entre les deux équipes, le but de la victoire est venu de la crosse de Gilian Kohler à la 44e minute (3-4), avant que Mike Künzle ne donne un avantage définitif aux Biennois à la 52e (3-5).

Au classement, Bienne (2e) a le même nombre de points que Zoug (1er), lui aussi invaincu après sa victoire du soir 1-4 à Ambri, mais qui devance le HCB grâce à une meilleure différence de buts.

Dans les autres rencontres de la soirée, Berne s'est nettement imposé 8-1 dans le derby contre Langnau, tandis que Davos a fait le travail contre Rapperswil (5-3). Tout comme Ajoie, les Saint-Gallois n'ont toujours pas gagné de match en ce début de saison.

(CMA/JBO/BMT/Sport-Center)

Ton opinion

3 commentaires