Actualisé 25.02.2011 à 21:54

Play-off de LNB

Lausanne leur refait le coup

Les Vaudois ont largement dominé Ajoie à Malley (6-2). Le LHC élimine les jurassiens pour la deuxième année de suite et affrontera Olten en demi-finale.

Il y a un an, le LHC avait remonté trois matches de handicap face à Ajoie en quart de finale des play-off de LNB. Cette fois, vainqueurs du VIIe Acte (6-2), les Vaudois sont revenus de 2-3 à 4-3 dans la série pour s'offrir une demi-finale contre Olten.

Lausanne a enfin trouvé la solution pour s'imposer devant son public de Malley. La troupe de John Van Boxmeer s'était inclinée trois fois consécutivement devant ses supporters, mais elle s'est resaisie au moment idoine. Elle a ainsi permis à son portier Gianluca Mona, éblouissant vendredi devant les 8491 spectateurs de Malley, de repousser de quelques jours encore la date de sa retraite sportive.

Trois auto-buts

Quelconque en supériorité numérique tout au long de la série, les Vaudois ont fait mentir la statistique une première fois après simplement cinq minutes, le temps pour Oliver Setzinger d'ouvrir la marque grâce une déviation bien involontaire de Sandro Tschuor. Mais trois minutes plus tard, James Desmarais a profité d'une absence de la défense lausannoise pour égaliser, alors qu'Ajoie évoluait avec un homme de moins sur la glace.

Le capitaine d'Ajoie a même eu l'occasion de doubler la mise à la 10e. Il a été mis en échec par un Mona à son affaire. C'était le tournant du match. Cent-vingt secondes plus tard, Alexandre Tremblay a profité d'un «caviar» de son coéquipier autrichien pour glisser la rondelle entre les jambes de Simon Rytz et, encore une fois en «power-play», Igor Fedulov a doublé l'avantage des siens (15e), en faisant rebondir le puck dans le dos du gardien jurassien.

Steven Barras a pourtant cru avoir relancé le suspens, faisant passer la marque à 2-3 à la 25e. Trente-quatre secondes plus tard toutefois, c'est une nouvelle fois un défenseur ajoulot qui a trompé son propre portier sur une remise de Tremblay. Le Jurassien Florian Conz (43e) et Jan Alston (59e) ont clos les débats en troisième période.

Rauch tire sa révérence

Si Mona ne va pas raccrocher les patins tout de suite, la carrière de Martin Rauch (45 ans) a quant à elle pris fin sur une note bien triste. L'homme aux 116 sélections, qui a disputé 28 saisons et plus de 1300 matches au plus haut niveau, n'a pas réussi à porter son équipe pour prolonger encore un peu le plaisir. Il entre ainsi dans le club très fermé des joueurs retraités après plus de mille matches en Ligue nationale, aux côtés de Gil Montandon.

Cela fait désormais trois saisons de rang que les Jurassiens prennent le chemin des vacances à cause du LHC. Ils s'étaient inclinés 4-0 en demi-finale il y a deux ans et 4-3 il y a douze mois, non sans avoir mené 3-1 dans la série. Les deux saisons précédentes, c'est Bienne qui avait montré la porte aux Ajoulots. A chaque fois, Lausannois et Seelandais avaient fini par remporter le titre de Champion de Suisse de LNB. De là à y voir un signe...

Fiche technique

Malley. 8491 spectateurs. Arbitres: Popovic, Micheli/Tscherrig. Buts: 5e Setzinger (Fedulov, Tremblay/à 5 contre 4) 1-0. 8e Desmarais (Roy/à 4 contre 5 !) 1-1. 12e Tremblay (Setzinger, Stalder) 2-1. 15e Fedulov (Leeger/à 5 contre 4) 3-1. 26e (25'19) Barras (Vauclair, Tschuor) 3-2. 26e (25'53) Tremblay (Setzinger) 4-2. 43e Conz (Alston, Reist) 5-2. 59e Dommen (Alston) 6-2. Pénalités: 7 x 2' contre Lausanne, 9 x 2' contre Ajoie. Topscorers PostFinance: Setzinger; Roy.

Lausanne: Mona; Schäublin, Keller; Jannik Fischer, Stalder; Reist, Leeger; Chavaillaz, Kamerzin; Schnyder, Setzinger, Tremblay; Alston, Conz, Antonietti; Staudenmann, Hürlimann; Sigrist; Fedulov, Dommen, Frunz.

Ajoie: Roy; Fey, Hauert; D'Urso, Hostettler; Orlando, Rauch; Gasser, Stämpfli; Barras, Roy, Desmarais; Geoffrey Vauclair, Tschuor, Tuffet; Pedretti, Ruhnke, Chabloz; Lüthi, Chételat, Posse.

Notes: Lausanne sans Augsburger (blessé) Simon Fischer, Gianni Donati, Alexei Dostoinov (surnuméraires), ni Pecker (malade). Ajoie sans Bouchard, ni Boillat (surnuméraires). 15e, temps-mort pour Ajoie. 57e, Tremblay tire sur la transversale. (si)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!