Fin de parcours en Coupe: Lausanne revient de l’enfer, mais finit par tomber
Actualisé

Fin de parcours en CoupeLausanne revient de l’enfer, mais finit par tomber

Le LS ne verra pas les demi-finales de la Coupe de Suisse. Revenus de 0-2 à 2-2, les hommes de Giorgio Contini ont été battus (2-3) par Bâle en prolongation.

par
Florian Vaney
Lausanne
Lausanne

La déception d’Andi Zeqiri et de Dan Ndoye.

KEYSTONE

Le FC Bâle avait bien compris la menace que représentait ce quart de finale de Coupe de Suisse contre le Lausanne-Sport. En manque de repères puisque privé de matches amicaux, le FCB n’a pas fait le déplacement de la Pontaise en mode ultra-conquérant. Conscients du danger que peut faire peser le trio offensif Ndoye-Turkes-Zeqiri, les Rhénans sont très longtemps restés patients et bien disposés. Ce qui veut dire, aussi, que ce duel tant attendu a mis du temps à démarrer.

Plan de jeu clair

Le LS avait pourtant sorti l’artillerie lourde, Giorgio Contini ayant opté pour son onze «de cœur». Le même qui avait dynamité Lucerne durant la semaine en amical. Le même, aussi (à l’exception du gardien), qui avait obtenu son ticket pour les quarts de la compétition en laminant Neuchâtel Xamax 6-0 l’automne dernier. Bref, une équipe qui a fait ses preuves et qui se connaît sur le bout des doigts, disposée dans son 4-1-2-3 habituel.

Toujours est-il, donc, que la première mi-temps est demeurée très calme. Le seul fait marquant? Ce but d’Aldin Turkes annulé pour hors-jeu (39e). Lausanne avait particulièrement bien joué le coup sur cette action, mais son géant offensif a été pincé par l’arbitre assistant à juste titre. Reste que, déjà, on voyait clair dans le plan de jeu vaudois: la solution devait venir d’un centre dans la surface et de l’aisance de son secteur offensif dans le jeu aérien.

Deux minutes de folie

Timide jusqu’alors, le FC Bâle a pris les choses en main au retour des vestiaires. Par trois fois, Afimico Pululu a bénéficié d’espaces dans l’axe. L’ancien Xamaxien a d’abord fait le mauvais choix, deux fois, avant d’adresser un missile sur la latte de Thomas Castella. Un avertissement suivi, dans la foulée, par le geste du match: un incroyable retourné acrobatique d’Arthur Cabral qui n’a laissé aucune chance au portier bleu et blanc (0-1, 54e). Quel goal!

Le buteur bâlois a d’ailleurs bien failli devenir le bourreau du LS en doublant la marque treize minutes plus tard. Sauf que c’est alors qu’ils semblaient sonnés que se sont réveillés les hommes de Giorgio Contini. Et comment! En deux minutes de folie, qui ont totalement fait oublier les travées vides de la Pontaise l’espace d’un instant, Andi Zeqiri et Joël Geissmann plaçaient deux coups de tête à bout portant. Lausanne était de retour dans le match.

D’autant plus qu’une poignée de secondes plus tard, Zeqiri allumait la transversale de Jonas Omlin, avant que le dernier rempart de s’interpose face à Dan Ndoye sur le renvoi. Le coup est passé tout près. Presque autant qu’à la 91e, lorsque Cabral était à deux doigts de doucher les espoirs vaudois. Son coup de tête était brillamment détourné par Castella. Prolongation!

La tête haute

La fatigue générale aidant peut-être, après près de quatre mois sans compétition, la demi-heure supplémentaire a été particulièrement animée et plaisante. Joao Oliveira répondait à Arthur Cabral, Christian Schneuwly à Samuele Campo et chacune des deux équipes est passée plus ou moins proche de faire la différence.

À ce jeu-là, c’est le FC Bâle qui a fini par s’en sortir. La reprise de Silvan Widmer sur un centre de Samuele Campo (105e) suffisait au bonheur des hommes de Marcel Koller. Des Rotblau qui ont eu chaud, très chaud (quelles occasions d’égaliser pour Anthony Koura!), mais qui restent en course pour un invraisemblable triplé Coupe-championnat-Europa League. Lausanne, lui, peut sortir la tête haute de la compétition, après avoir sorti deux formations de Super League (Lugano et Xamax) et frôlé l’exploit dimanche. Place désormais à l’objectif roi de la saison: cette montée en Super League qui lui tend les bras.

Lausanne-Sport - Bâle 2-3 a. p. (0-0, 2-2)

Buts: 54e et 67e Cabral 0-2; 72e Zeqiri 1-2; 73e Geissmann 2-2; 105e Widmer 2-3

Stade olympique de la Pontaise, huis clos. Arbitre: Alain Bieri.

Lausanne: Castella; Boranijasevic (116e Nganga), Loosli, Monteiro, Flo (109e Gétaz); Kukuruzovic; Geissmann, Schneuwly (109e Dominguez); Ndoye (85e Oliveira), Turkes, Zeqiri (96e Koura). Entraîneur: Giorgio Contini.

Bâle: Omlin; Widmer, Cömert, Alderete, Riveros; Xhaka (86e Van der Werff), Frei; Pululu (68e van Wolfswinkel, 106e Bunjaku), Campo, Petretta (86e Bua); Cabral (98e Ademi). Entraîneur: Marcel Koller.

Avertissements: Xhaka (9e, antijeu), Monteiro (20e, antijeu), Zeqiri (29e, jeu dur), Loosli (99e, jeu dur), Dominguez (117e, jeu dur).

Expulsion: Loosli (119e, deuxième avertissement).

Ton opinion

26 commentaires