Football - Super League: Lausanne s'offre aussi Thoune
Actualisé

Football - Super LeagueLausanne s'offre aussi Thoune

Troisième succès en quatre matches: Lausanne-Sport est méconnaissable en ce moment! Les Vaudois ont battu Thoune 1-0 lors de la 29e journée d'Axpo Super League, faisant ainsi un pas très important en vue du maintien.

Une incroyable chevauchée de Lang a permis aux Vaudois de s'imposer.

Une incroyable chevauchée de Lang a permis aux Vaudois de s'imposer.

Constat impensable il y a un mois encore, il n'y a guère que le grand FC Bâle qui est parvenu à stopper la progression vaudoise durant le mois d'avril. La troupe de Martin Rueda pourra regarder avec une certaine décontraction le Servette - Sion de dimanche, puisque l'avance de 8 points sur les Valaisans qu'elle possédait avant cette journée est de toute façon assurée.

Le solo de Lang

Lausanne a passé l'épaule grâce à un solo ébouriffant de Steven Lang quelques secondes avant la pause. Le Prévôtois de 25 ans, parti dans son camp plein axe, a tout simplement passé en revue quatre adversaires et a frappé avant le retour d'un cinquième, trompant le gardien Da Costa et s'empressant d'aller partager sa joie avec le public.

Un succès qui a valeur de symbole puisqu'il a été acquis en dépit des suspensions de deux des hommes en forme du moment côté lausannois: Pasche et Moussilou (3 buts en autant de matches). Et qu'il a été acquis avec une bonne dose de chance, Thoune manquant le coche en première mi-temps sur un face-à-face remporté par Anthony Favre (Coltorti blessé) devant Marco Schneuwly, un tir de Christian Schneuwly détourné en corner par Favre et un coup franc du même Christian Schneuwly sur la transversale. Une telle réussite avait longtemps fui les Vaudois...

La der de Sforza

Raul Bobadilla n'a éprouvé aucune pitié pour Ciriaco Sforza, qui dirigeait Grasshopper pour la dernière fois. L'Argentin, en frappant deux fois, pensait avoir offert aux Young Boys un premier succès depuis le 25 mars. L'avant-centre d'YB a tout d'abord ouvert la marque sur un splendide coup franc avant d'inscrire le 2-1 d'une tête plongeante sur un corner prolongé. Mais GC a arraché le nul 2-2 grâce à De Ridder, profitant d'une très coupable faute de main du portier Marco Wölfli, puis à Hajrovic à la 88e.

De quoi mettre un peu de baume au coeur de Sforza, en poste depuis le début de la saison 2009/10. Le bilan de l'ancien stratège de l'équipe de Suisse à la tête de GC n'est pas reluisant: 38 victoires, 16 nuls et 45 défaites, pour un total de... 99 rencontres. «Ciri», qui connaîtra officiellement lundi le nom de son successeur, ne verra donc jamais le 100. Présent dans les tribunes du Letzigrund, Uli Forte s'est semble-t-il déjà mis au travail. Il est en effet plus que probable que l'ancien entraîneur de St-Gall prenne la suite de Sforza.

Qui que ce soit, le prochain entraîneur des Grasshoppers aura fort à faire. Tout le monde a longuement parlé de la lutte entre Sion et Lausanne, excluant peut-être à tort GC de l'équation. Avec un seul point d'avance sur les Vaudois, les Zurichois pourraient également être menacés de barrage. Ce d'autant plus que les bruits de couloirs faisant état d'une probable restitution de points à Sion par le Tribunal cantonal bernois sont de plus en plus nombreux... (si)

Ton opinion