Hockey sur glace – Lausanne sans solution à Zurich
Publié

Hockey sur glaceLausanne sans solution à Zurich

Les Lions sont restés stériles, dimanche après-midi, au Hallenstadion (1-0), où Mark Barberio a encore fait parler de lui.

par
Jérôme Reynard
(Zurich)
Fabian Heldner au duel avec Dominik Diem.

Fabian Heldner au duel avec Dominik Diem.

Claudio Thoma/freshfocus

Le LHC a aligné dimanche à Zurich une troisième défaite pour la première fois de la saison. Un revers qui porte à nouveau le sceau de l’inefficacité, là où les Lausannois sont restés muets, stériles (1-0).

Au lendemain d’un naufrage face à Lugano (4-8), John Fust avait décidé de renforcer son assise, en réintégrant le défenseur québécois Mark Barberio dans l’alignement, à la place de l’attaquant tchèque Michael Frolik. Les Lions sont d’ailleurs apparus autrement mieux organisés.

Ils ont toutefois éprouvé du mal en phase de transition, comme sans solution face au bloc du Z. Et ils ont dû attendre la 20e minute de jeu pour se créer leur première véritable occasion de but: un face-à-face perdu par Jiri Sekac devant Ludovic Waeber. Zurich, lui, avait trouvé l’ouverture par l’intermédiaire de Patrick Geering (12e), derrière un magnifique solo de Sven Andrighetto.

Le cross-check de Barberio

Lausanne a haussé le ton au deuxième tiers. Mais il n’est pas parvenu à capitaliser sur son temps fort (20e-30e). Et puis, il y a eu ce vilain cross-check de Barberio sur Garrett Roe (31e), sept mois après un enchaînement piquage - charge contre la bande sur Andrighetto dans le même Hallenstadion, qui avait valu au capitaine des Lions une suspension de six matches.

Dimanche (en attendant l’ouverture d’une procédure?), le Québécois n’a pas été sanctionné. Mais son geste a eu pour conséquences la sortie sur blessure de Roe ainsi que l’expulsion de Chris Baltisberger, hors de lui. Déjà privée de Simon Bodenmann, de Denis Hollenstein et de Denis Malgin sur le front offensif, la troupe de Rikard Grönborg n’avait pas besoin de ça.

Le LHC, de son côté, a perdu Ronalds Kenins sur blessure au troisième tiers. Pour ce qui est du jeu, il s’est cassé les dents sur Ludovic Waeber, à 5 contre 5 comme en power play, un exercice toujours problématique pour les Lions. A l’instar du manque d’impact de leur légion étrangère. Le top 6 s’éloigne toujours plus et la semaine qui arrive s’annonce sous haute pression à la Vaudoise aréna.

Zurich - Lausanne 1-0 (1-0 0-0 0-0)

Hallenstadion, 9162 spectateurs. Arbitres: MM. Tscherrig, Urban; Stalder, Burgy.

But: 12e Geering (Andrighetto, Roe) 1-0.

Zurich: Waeber; Weber, Geering; Noreau, Marti; Trutmann, P. Baltisberger; Guebey; C. Baltisberger, Roe, Andrighetto; Azevedo, Krüger, Quenneville; Sopa, Sigrist, Diem; Aeschlimann, Schäppi, Pedretti. Entraîneur: Rikard Grönborg.

Lausanne: Boltshauser; Genazzi, Barberio; Glauser, Frick; Heldner, Gernat; Krueger; Bertschy, Fuchs, Kenins; Baumgartner, Emmerton, Sekac; Maillard, Jäger, Bozon; Holdener, Almond, Douay. Entraîneur: John Fust.

Pénalités: 3x2’ + 1x5’ (31e C. Baltisberger) contre Zurich; 9x2’ contre Lausanne.

Notes: Zurich sans Morant, Bodenmann, Malgin, Riedi (blessés) ni Hollenstein (malade). Lausanne sans Stephan, Marti, Riat (blessés) ni Frolik (surnuméraire). Zurich demande un temps-mort à 30’58. Lausanne joue sans gardien dès 59’20 et demande un temps-mort à 59’50.

Ton opinion

7 commentaires