Hockey sur glace - Lausanne s’impose sur courant alternatif
Publié

Hockey sur glaceLausanne s’impose sur courant alternatif

Les Vaudois ont attendu le dernier tiers avant de passer l’épaule. Mais que ce fut compliqué face à des Bernois qui ont longtemps dominé.

par
Christian Maillard
(Lausanne)
Christoph Bertschy menace le gardien Philip Wüthrich, malgré le retour de Mika Henauer.

Christoph Bertschy menace le gardien Philip Wüthrich, malgré le retour de Mika Henauer.

Estelle Vagne/freshfocus

C’était, pour Lausanne HC, une rencontre «capitale» à gagner à tout prix. Une de ces parties, inscrites en «gros caractère» qu’il ne fallait pas rater, surtout avant la venue dimanche d’Ambri et d’un classement si serré derrière les six premiers. Après avoir battu les Genevois, samedi passé, le LHC ne pouvait pas laisser filer ce match face à Berne, un des concurrents directs au classement…

Mais que ce fut compliqué pour ces Vaudois inconstants, une fois encore très empruntés, surtout en zone défensive, avant de passer enfin l’épaule. Que d’erreurs et d’approximations devant la cage d’un Tobias Stephan qui lui était impeccable. Ce n’est pas un hasard s’il a été élu meilleur Lausannois du match.

S’il y a eu trois bonnes minutes en début de partie, le reste du premier tiers a été dominé par les Bernois déjà bien en verve mardi à Bienne. Heureusement pour le LHC, le portier des Lions était dans un grand soir. C’est finalement un contre rondement bien mené qui a permis, contre toute attente, à Martin Gernat de libérer ses coéquipiers. Du moins le croyait-on. Car Berne, qui avait dominé tant et plus jusque-là, a fini par égaliser juste avant la première pause. Un but signé Dustin Jeffrey qui s’est rappelé au bon souvenir de son ancien club, profitant d’un bon travail de Gerber et de Moser. Le visiteur n’avait rien volé, loin de là. Et ce n’était pas fini.

Les Lausannois, bien payés à ce moment de la partie, qui restaient pourtant sur un succès probant et encourageant face à GE/Servette, ont surtout évolué en courant alternatif ce vendredi soir. S’appuyant sur un gardien en état de grâce - on l’a dit - qui a multiplié les arrêts (14 tirs à 22 au milieu du deuxième tiers) - ils ont fini par logiquement encaisser un deuxième but. C’est en supériorité numérique que Dominik Kahun a redonné l’avantage aux Ours (32e) avant que Francis Paré, bien servi par Jason Fuchs, ne fasse valoir sa vitesse de patinage pour rétablir encore une fois la parité juste avant la deuxième sirène. 2 à 2, encore une fois, LHC pouvait se dire que le salaire était royal. Un résultat inespéré.

C’est encore Jason Fuchs, dans un grand soir, qui allait donner l’avantage aux Lausannois dans le dernier tiers. Un but si important qui a cette fois-ci débloqué un LHC qui la voulait cette victoire, Cody Almond exploitant en fin de rencontre un «caviar» de Christoph Bertschy. La dernière réussite de Simon Moser à quelques secondes de la fin n’a pas empêché ce Lausanne HC de s’offrir ce deuxième succès consécutif. Qu’est-ce qu’il fait du bien. Mais que ce fut compliqué…

Lausanne - Berne 4-3 (1-1 1-1 2-1)

Vaudoise aréna. 5045 spectateurs. Arbitres. Stricker, Hürlimann, Obwegeser et Meusy.

Buts: 15e Gernat (Fuchs) 1-0, 20e Jeffrey (B.Gerber, Moser) 1-1, 32e Kahun (Daugavins, Untersander/5 c 4) 1-2, 35e Paré (Fuchs, Gernat) 2-2, 52e Fuchs (Genazzi, Sekac) 3-2, 56e Almond (Bertschy, Riat) 4-2, 60e Moser (Praplan, Fahrni/6 c 5) 4-3.

Lausanne: Stephan; Heldner, Frick; Glauser, Genazzi; Marti, Gernat; Krueger; Bozon, Emmerton, Kenins; Paré, Fuchs, Sekac; Riat, Bertschy, Almond; Jäger, Maillard, Douay; Holdener. Entraîneur: Fust.

Berne: Wüthrich; Untersander, Henauer; Andersson, B. Gerber; Pinana, C. Gerber; Hänggi; Praplan, Jeffrey, Moser; Thomas, Kahun, Daugavins; Fahrni, Kast, Bader; J. Gerber, Neuenschwander, Berger. Entraîneur: Lundskog.

Notes: Lausanne sans Baumgartner ni Frolik (surnuméraires). Berne sans Scherwey (blessé), Sciaroni (suspendu), Conacher, Varone (surnuméraires), ni Thiry (malade). Tirs sur le poteau: Fuchs (5e) et Bertschy (19e). Berne sort son gardien au profit d’un sixième joueur de champ (58’51 à 59’33; de 59’45 à la fin du match).

Pénalités: 1 x 2’ contre Lausanne, 0 x 2’ contre Berne.

Ton opinion

2 commentaires