Vaud: Lausanne songe à un prolongement du m2 et du m3

Publié

VaudLausanne songe à un prolongement du m2 et du m3

Le Législatif lausannois souhaite que le terminus du métro m2 aille jusqu’au Chalet-à-Gobet et que celui du futur m3 atteigne un quartier à cheval entre Lausanne et Le Mont.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
Le Conseil communal de Lausanne veut anticiper les besoins de sa population en matière de transport à l’horizon 2030-2040.

Le Conseil communal de Lausanne veut anticiper les besoins de sa population en matière de transport à l’horizon 2030-2040.

dr

Le métro m2 qui n’a plus Les Croisettes pour terminus mais l’Ecole hôtelière de Lausanne, au Chalet-à-Gobet et le futur métro m3 jusqu’au quartier Maillefer au lieu de s’arrêter à Blécherette… Dans un amendement intégré au Plan directeur communal, la PLR lausannoise Mathilde Maillard a plaidé mardi soir pour une extension des transports publics aux zones périphériques. «La Ville veut réduire le trafic individuel. Pour le PLR, c’était important d’offrir une alternative avec une optimisation de tous les modes de transport», a déclaré Mathilde Maillard.

Vous n’écoutez pas et vous racontez n’importe quoi!

Valéry Beaud, élu Vert lausannois

Valery Beaud, des Verts, est sceptique. Il craint que cette extension au Chalet-à-Gobet provoque une densification qui empiétera sur le paysage agricole et forestier de cette région. Une position qui a failli mettre le feu aux poudres. «Les Verts veulent des zones foraines en autarcie», s’est énervée Mathilde Maillard. «Vous n’écoutez pas et vous racontez n’importe quoi!» a pesté Valéry Beaud.

Quel impact écologique?

La tension est ensuite redescendue. La gauche extrême se dit «emballée par l’idée mais pas par la méthode». Ce qui l’a poussée à s’interroger sur l’impact écologique qu’aurait ce prolongement éventuel sur le Parc périurbain du Jorat. «Les Lausannois pourront aller dans les bois du Jorat sans remplir les parkings», a pondéré la socialiste Séverine Graf.

L’idée d’une extension du futur m3 jusqu’à Maillefer, un quartier situé près du terminus prévu à Blécherette, a séduit le Législatif. «Ce quartier a connu un fort développement tout en étant enclavé à cause d’une desserte très faible en transport public», a soutenu le Vert Valéry Beaud.

Finalement, c’est à une très large majorité que le Conseil communal a donné son feu vert à un prolongement du m2 et du m3:  46 oui, 25 non et 7 abstentions. Ce point a donc été inscrit dans le Plan directeur communal de la capitale vaudoise.

Mais, le dernier mot reviendra au Canton et les subventions fédérales seront nécessaires pour concrétiser ces extensions d’itinéraires. En outre, le tracé prolongé touchera deux autres communes: Epalinges pour le m2 et Le Mont pour le m3.

Plan directeur communal entériné

C’est par une salve d’applaudissements à 23h10 que le Législatif a salué l’approbation du Plan directeur communal ou PDCom. Après huit heures de débats réparties sur deux séances ce document d’envergure, qui esquisse le Lausanne des vingt prochaines années, a été approuvé par 52 oui contre 17 non et 2 abstentions. Cet outil de planification de la capitale olympique et quatrième ville de Suisse se décline autour de quelques axes principaux: urbanisation, mobilité, environnement et économie. Quant à la perspective de la généralisation du 30 km/h, un changement de taille a été opéré. Lausanne ne veut plus «fixer» cette limitation de vitesse sur l’ensemble du réseau mais, désormais, la Ville veut «viser» le 30 km/h généralisé.

L’Ecole hôtelière en salive déjà

«Nous serions ravis si une extension de la ligne du métro m2 jusqu’au Chalet-à-Gobet était envisagée», a réagi Noémie Danthine, directrice de stratégie et de durabilité à l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL). «Un prolongement de la ligne favoriserait grandement la mobilité douce parmi nos nombreux collaborateurs et étudiants. D’autre part, cette extension faciliterait aussi l’accès de la communauté locale lausannoise à notre nouveau campus, dont plusieurs infrastructures sont ouvertes au public, comme notre restaurant, notre nouvelle brasserie ou encore le Montreux Jazz Café, qui a récemment élu domicile chez nous», a-t-elle poursuivi. 

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l’essentiel des infos de la journée.

Ton opinion

85 commentaires