Europa League: Lausanne-Sport crée la surprise au Danemark

Actualisé

Europa LeagueLausanne-Sport crée la surprise au Danemark

Le Lausanne-Sport a réalisé un bel exploit. Lors du match aller du 3e tour qualificatif de l'Europa League, les Vaudois sont allés s'imposer (2-3) sur le terrain danois de Randers.

Les deux buts de l'attaquant danois Yura Movsisyan (en bleu) n'auront pas suffit à Randers pour s'imposer.

Les deux buts de l'attaquant danois Yura Movsisyan (en bleu) n'auront pas suffit à Randers pour s'imposer.

Grâce à une réussite de Martin Steuble (41e) et un doublé de Silvio (62e sur penalty et 85e), Lausanne a fait un grand pas vers les barrages de la «C3». Opportunistes en diable, les Vaudois pourront se contenter d'un match nul au retour, dans une semaine au Stade de la Pontaise. Bien épaulée par leur capitaine Fabio Celestini, la jeune garde du LS a fait forte impression pour sa troisième sortie européenne de l'exercice.

«C'est une très belle victoire, mais on n'est pas encore passés», a tempéré Martin Rueda. «C'est important de garder les pieds sur terre. Trois buts marqués à l'extérieur par contre, c'est vraiment bien», a ajouté le néo-coach lausannois avant de chanter les louanges du double buteur de la soirée. «Ce n'était pas facile pour lui, mais il s'est vraiment bien débrouillé. On a pu voir qu'il allait vite et il a su conserver le ballon en fin de match.»

Intenable Silvio

Lausanne est bien entré dans la partie, inquiétant le portier David Ousted sur des envois de Silvio (5e), puis de Martin Steuble (6e). Mais sur sa première incursion dans le camp vaudois, c'est le Randers FC qui a pris l'avantage. Un centre parfait d'Alexander Fischer, dévié habilement par Yura Movsisyan, et le cuir est allé mourir hors de portée d'Anthony Favre (7e).

Il a fallu un exploit personnel de Steuble pour que le LS, jusqu'ici quasiment inoffensif, marque ce premier but à l'extérieur si important. L'ancien joueur des Grasshoppers s'est retrouvé seul devant le portier danois, qu'il a parfaitement trompé à bout-portant (41e). Les joueurs locaux n'avaient plus perdu depuis 17 rencontres, mais ils ont plié une seconde fois à l'heure de jeu. Le Brésilien Silvio a transformé très tranquillement un penalty obtenu par ses soins.

Les jeunes ont tenu la baraque

Vexés, les Danois ont alors haussé le rythme. La barre a d'abord sauvé Anthony Favre sur un coup-franc de Kasper Lorentzen (71e), avant que l'omniprésent Movsisyan ne remette les deux formations à égalité. Profitant d'un centre parfait de Berg, l'attaquant arménien a redonné espoir à sa formation en vue du match retour. «Lui, Soren Berg et Mikkel Beckmann sont vraiment très bons. Ce dernier a d'ailleurs joué lors de la Coupe du monde», a apprécié un Guillaume Katz qui aura tout intérêt à être sur ses gardes jeudi prochain.

La formation de Rueda a du coeur et elle l'a démontré quelques instants plus tard. Parfaitement lancé dans le dos de la défense adverse à cinq minutes du coup de sifflet final, Silvio, décidément en verve, a ajusté un Ousted abandonné par ses coéquipiers. Ajoutez à cela une formidable parade d'Anthony Favre devant Mads Fenger dans les arrêts de jeu et l'affaire était dans le sac. «L'Europa League, c'est la deuxième compétition européenne. La disputer était un rêve depuis tout petit», a lâché, heureux, Katz. «Maintenant, on veut aller chercher la possibilité d'affronter un 'grand' au prochain tour». (si)

Lucerne s'incline à Utrecht

Le FC Lucerne a raté son entrée dans l'Europa League en s'inclinant 1-0 sur le terrain d'Utrecht. Face aux Néerlandais, les joueurs de Rolf Fringer n'ont toutefois pas abandonné leurs chances de qualification après cette courte défaite.

La décision est tombée à la 35e minute sur un joli slalom de Dries Mertens. Après avoir abusé les deux défenseurs centraux, le joueur local a logé la balle hors de portée de David Zibung. Plus percutant, Utrecht a mérité cette ouverture du score après s'être créé les occasions les plus dangereuses.

Face au septième du dernier championnat des Pays-Bas, les Lucernois ne se sont que trop rarement montrés dangereux. Virevoltant en championnat, le duo Gygax/Yakin s'est fait plus discret sur la scène européenne. Hakan Yakin a tout de même obtenu une balle de but à la 71e minute. Esseulé au deuxième poteau, l'ancien Bâlois a vu son essai retenu par le portier Sinouh.

Ton opinion