Super League : Lausanne-Sport: déjà les mauvaises pensées
Actualisé

Super League Lausanne-Sport: déjà les mauvaises pensées

Dimanche à Saint-Gall, les Vaudois ont concédé leur 4e défaite de la saison sur cinq matches.

par
Robin Carrel
Saint-Gall
La joie du Saint-Gallois Karanovic (à g.) contraste avec la déception de Katz et de Sonnerat.

La joie du Saint-Gallois Karanovic (à g.) contraste avec la déception de Katz et de Sonnerat.

Les Alémaniques n'ont eu besoin d'être bons que 15 minutes. Ensuite, le LS a eu beau changer de système (du 4-4-2 au 4-3-3) et d'hommes (entrées de Lavanchy et Kadusi avant l'heure de jeu), il était bien trop faible pour revenir. «On a le droit de perdre un match, ce n'est pas déshonorant. Mais pas comme ça, a fustigé Laurent Roussey, le coach vaudois. C'est difficile de commenter une telle partie, car c'est tout ce que je n'aime pas dans le football. Ça me fait mal.» A chaque fois, il a manqué quelque chose aux Lausannois pour aller au bout de leurs arguments. Ekeng a fait les mauvais choix, Moussilou n'arrive pas à faire la différence et Avanzini n'est que le 3e choix au poste de latéral droit.

«C'était un non-match de notre part, a avoué Sonnerat, le stoppeur du LS. C'est très décevant. Il va falloir se remettre au travail.» «J'espérais avoir quelques certitudes avant la réception d'Aarau, la prochaine journée. Là, c'est inquiétant, a appuyé Roussey. En entrant dans le vestiaire, j'ai dit aux garçons que notre seul souci, dorénavant, était de ­devancer les Argoviens.»

Les «Brodeurs» n'ont pas plus de talents que les Vaudois. Mais sur le pré, ils ont donné une leçon d'engagement. «Nous avons fait un match sérieux, sans brio, a concédé ­Besle, défenseur saint-gallois. Les équipes savent qu'en venant ici, ce sera dur pour elles. A la Pontaise par contre...» Un état d'esprit à changer avant de rencontrer Aarau. Sinon, gare au spectre de la relégation!

Ton opinion