Lausanne: L’automate en panne, elle abreuve d’insultes une conductrice de bus

Publié

LausanneL’automate en panne, elle abreuve d’insultes une conductrice de bus

Une femme de 61 ans a disjoncté après qu’un distributeur a avalé son argent sans lui rendre son ticket de bus. Elle a étalé sa colère sur une conductrice des TL.

Les TL ont déposé une plainte pénale contre la passagère.

Les TL ont déposé une plainte pénale contre la passagère.

Florian Cella/24Heures

Était-ce sous l’effet de la chaleur ou parce qu’elle était particulièrement mal lunée? Marguerite* est la seule à savoir. En juillet 2021, aux environs de 13h30, cette vendeuse âgée de 61 ans a voulu s’acquitter de son titre de transport avant d’embarquer dans un bus des Transports publics de la région lausannoise. Sauf qu’elle a eu la malchance de tomber sur un distributeur qui dysfonctionne. La machine a avalé ses 2.4 francs sans lui rendre de ticket.

Cette panne l’a mise dans tous ses états. Et c’est une conductrice de bus des TL qui a subi les effets de la colère et de la frustration de la sexagénaire. «Sale pute de conductrice. Saloperie de conductrice» et autres joyeusetés ont ponctué le voyage. Arrivée à destination, en guise d’au revoir, Marguerite a envoyé un bras d’honneur vigoureux à la pauvre chauffeuse.

Plainte des TL

Pour les TL, cette cliente indélicate ne pouvait s’en tirer à si bon compte. La compagnie de transport a déposé une plainte pénale. En représailles, Marguerite a décidé d’accuser la conductrice de diffamation. Sa plainte n’a pas été prise en considération pour vice de forme.

La sexagénaire aux mots fleuris a été reconnue coupable d’injure. Elle a été condamnée par ordonnance pénale à 40 jours-amende à 30 francs. Si elle a bénéficié d’un sursis de deux ans pour cette peine, cela n’a pas été le cas pour l’amende fixée à 450 francs. Sans compter les frais de procédure chiffrés à 375 francs. Ce qui fait cher le billet de bus.

*Prénom d’emprunt

(apn)

Ton opinion