Actualisé 18.01.2007 à 23:24

Lavazza innove et lance le café qui se mange

TURIN – Lavazza lutte contre Nespresso et Starbucks à coups d'innovations, dont le café dessert qui se croque.

Sous le nom de «il piacere del caffe» (le plaisir du café), Lavazza vient de lancer des cafés qui se mangent. Ils sont réalisés selon des recettes du grand chef catalan Ferran Adrià, pape de l'avant-garde culinaire et sacré meilleur cuisinier du monde par plusieurs magazines américains. Le résultat, détonnant, tire la marque vers le haut, selon le magazine Capital, et se déguste dans les restaurants gastronomiques. Par exemple la mousse d'arabica, surnommée «èspesso» (épais en italien) a comme accessoire une cuillère à trou. Celle-ci permet de vérifier que la mousse ne coule pas.

Conçue pour ête avalée dans la rue, la Coffeesphere est servie par Lavazza lors des opérations de prestige. Cette boule de café froid est enfermée dans une capsule craquante de gélatine. «Le Tamdem, déjà lancé en France et en Italie, sera bientôt disponible en Suisse dans les wagons-restaurants des trains Helvétino, confie Carla Bomio, responsable marketing de Cecchetto, distributeur de Lavazza, à Bülach. Dans sa tasse transparente, coupée en deux, cette crème légère accompagne un express fumant. En France, elle sera vendue en supermarché dès fin 2007. Mais les Suisses n'y auront droit qu'à la terrasse d'un café.

Giuseppe Melillo

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!