Lavez des voitures à la main et offrez-vous une Ferrari

Actualisé

Lavez des voitures à la main et offrez-vous une Ferrari

Après avoir conquis les Romands, Paradise Car Wash Express vise Zurich, Bâle, puis la France.

Robert Küderli vient d'ouvrir un centre de lavage de voitures à l'ancienne à Uvrier, près de Sion. Les affaires démarrent bien, avec 350 clients depuis juillet. Les prix sont abordables: 19 fr. pour un lavage extérieur et 49 fr. pour l'extérieur et l'intérieur en moins d'une heure.

«Faire laver sa voiture à la main est tendance», confie cet ancien commercial de l'informatique, qui prévoit déjà de cloner son activité à Martigny. En fait, il a acquis la franchise Paradise Car Wash Express pour l'ensemble du Valais. Robert Küderli n'est pas le seul à avoir flairé le bon filon. En Suisse romande, ces prochains mois,

Vevey, Montreux et Payerne auront aussi droit à un tel centre de lavage. Genève en recense déjà quatre et Lausanne deux.

«Nous projetons de nous étendre à Zurich et à Bâle, confie Bertrand Leuba, 35 ans, fondateur de Paradise Car Wash Express, à Genève. L'ancien hôtelier, qui a œuvré entre Miami et Los Angeles, n'a pas besoin de capital pour se développer. Il vend des franchises de ce concept importé en 2004 des Etats-Unis. «Nous offrons un centre clé en main et des rabais sur les produits de nettoyages; en 15 mois, l'investissement est remboursé. Ensuite, le rendement est de 30%.»

Dès 2007, Paradise Car Wash Express va s'étendre à Cannes, Nice, Monaco. «Notre ambition est de devenir une multinationale du nettoyage de voitures à la main en misant sur le label de qualité suisse.»

Giuseppe Melillo

Ton opinion