Le 17e festival Black Movie à Genève a attiré plus de 19 000 personnes
Actualisé

Le 17e festival Black Movie à Genève a attiré plus de 19 000 personnes

La 17e édition du festival de cinéma Black Movie à Genève a attiré plus de 19 000 spectateurs en dix jours, soit une augmentation de 10% par rapport à l'an dernier.

Le public a plébiscité un film sud-coréen et les jeunes ont décerné leur prix à une œuvre mexicaine.

Cette fréquentation record casse le discours ambiant selon lequel le spectateur ne cherche que des films faciles, a indiqué dimanche à l'ATS Eva Cousido, porte-parole du festival. Les Romands sont venus en nombre, mais aussi beaucoup d'Alémaniques ont fait le déplacement, a-t-elle constaté.

Les projections disséminées dans plusieurs établissements ont fait salles combles. Des séances supplémentaires ont dû être organisées pour satisfaire les festivaliers qui n'ont parfois pas pu trouver de fauteuil.

«El Violin» de Francisco Vargas (Mexique) a décroché le prix coup de cœur du public, doté de 6500 francs. Cette somme revient à la société de distribution du film pour promouvoir sa projection dans les salles, a expliqué Mme Cousido. Les jeunes ont décerné leur prix à «The Last Life in the Universe» (Thaïlande).

Ce succès constant du festival Black Movie est réjouissant, mais pose aussi des problèmes pour le futur, selon Mme Cousido. En effet, le budget d'un demi-million de francs est bloqué à cause du gel des subventions allouées par la Ville et le canton. D'autre part, les coûts de projection augmentent sans cesse. Malgré tout, une 18e édition est déjà en préparation.

Plus de 70 films d'une vingtaine de pays ont été visionnés entre le 2 et le 11 février. Une partie de la programmation était consacrée aux films traitant de la disparition: absence d'un être cher, perte de repères d'une société, deuil, guerre. Ce festival est dédié aux films africains, asiatiques et sud-américains.

(ats)

Ton opinion