Actualisé 10.07.2006 à 21:31

Le bac au rabais en France?

Malgré les grèves de ce printemps, la plupart des lycéens français ont réussi leur bac. Trop facilement, estiment des experts.

Elles semblent déjà lointaines, les images des lycéens français en grève, contestant le CPE (contrat première embauche). Aujourd'hui, les conséquences du boycott des cours sont paradoxales: la cuvée 2006 du baccalauréat, en France, s'annonce exceptionnelle.

Le taux de réussite devrait friser les 80% – du jamais-vu depuis 1968. «Il y a de quoi ranimer les polémiques sur le bac au rabais», écrit Le Figaro. La suppression des cours aurait-elle incité les experts à être un peu plus cléments que d'habitude? Une hypothèse que le Ministère de l'éducation balaie d'un revers de la main: si la volée 2006 est hors norme, c'est grâce au seul talent des élèves.

Les correcteurs ont en tous cas relevé quelques perles: un prof a découvert l'existence d'un «dieu aux iris» (au lieu du dieu égyptien Osiris) ou d'une «chapelle sixteen» (pour la chapelle Sixtine). Mais une mention spéciale revient à l'auteur de ce SMS: «Le bac sa c'est bien pasé j'ai eu 15 de moyenne general donc menssion bien. bref en philo je pensai avoir mieux fait j'ai eu que 13... otant dire que je suis dessus (déçu).»

De leur côté, les sociologues, qui se fondent sur les tests à l'armée, constatent que l'état des connaissances n'est ni pire ni meilleur qu'il y a trente ans. En Suisse aussi, la valeur du baccalauréat a agité les esprits. Même constat: le bac évolue, mais ne se dévalue pas pour autant.

(phf)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!