Dodgeball: Le «Bamee Bar» remet le couvert

Actualisé

DodgeballLe «Bamee Bar» remet le couvert

Vainqueur de l'épreuve en 2014, le restaurant lausannois a confirmé son titre cette année. Avec de la chance, certes, mais tout de même.

par
rca

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire? C'est la question qui a hanté les spectateurs de la deuxième édition du tournoi de Dodgeball, réunissant dimanche de nombreux bars de Lausanne, sur la place de l'Europe de la capitale vaudoise. Car, vainqueur de la première édition en 2014, le Bamee Bar s'est présenté dans une composition presque entièrement modifiée cette saison. Cela ne l'a pas empêché de l'emporter au final, grâce à d'incroyables rebondissements.

«Je ne suis pas vraiment d'accord, a dit Marco Reymond, le sélectionneur de l'équipe du Bamee. Dans notre équipe, il n'y avait, et je tiens à le préciser, que des amis et des bons clients de notre endroit. On n'a recruté personne d'extérieur à notre établissement. Donc on mérite ce titre. Il n'y avait que des amis et des clients.»

Débuts difficiles

Le tenant du titre est, il faut l'avouer, entré difficilement dans la compétition. Il s'est incliné lors du premier match de poule et, malgré deux victoires de rang dans la foulée, il lui a fallu se sortir d'un enchaînement terrible de «zig-zag-zoug» perdu, puis d'un «feuille-caillou-ciseau» aussi improbable que victorieux, pour avoir le droit d'atteindre les quarts de finale.

Dans la foulée, cette équipe bâtie pour gagner a retrouvé son rythme de croisière. Malgré un arbitrage parfois orienté, le bar sis à l'avenue de la Gare 32 a fini par se qualifier plutôt aisément pour la grande finale. C'est à ce moment-là que la magie a fini par opérer une nouvelle fois.

Finale acharnée

Le bar Le Lacustre et le Bamee Bar se sont ensuite tenus en échec après deux premières manches acharnées en finale. Du coup, les arbitres ont décidé que le titre se jouerait sur une nouvelle loterie: encore un «feuille-caillou-ciseau».

A ce petit jeu-là, le restaurant tenu par Marc-Olivier Reymond a encore une fois remporté la totalité de l'enjeu, confirmant ainsi son sacre de 2014. «C'est absolument incroyable, a-t-il raconté. Je ne pensais pas qu'on pourrait le refaire. Il y avait un niveau encore plus élevé qu'il y a trois ans, mais on a gagné contre le Lacustre, qui était une équipe incroyable. C'est magnifique!»

Le Bamee a ainsi confirmé qu'il régnait bien sur la capitale olympique au niveau du Dodgeball – la balle au prisonnier, activité que vous avez tous pratiquée à l'école – et espère ne pas avoir besoin d'attendre une nouvelle fois trois ans pour remettre son titre en jeu.

«20 minutes» à la rencontre de ses lecteurs sportifs

Deux, trois ou quatre fois par mois, 20minutes.ch ira à la rencontre de ses lecteurs sportifs. Le but? Couvrir un match d'une division ou d'un sport peu médiatisés et le traiter comme s'il s'agissait d'une rencontre de Super League de football ou de Ligue nationale A de hockey. Vous avez envie de nous voir dans vos tribunes un de ces jours? N'hésitez pas à nous écrire sur notre page Facebook!

Ton opinion