Actualisé 05.03.2012 à 23:18

HockeyLe banc d'infamie sera zone interdite

Le HC Bienne se déplace à Zoug pour le troisième acte de son quart de finale de play-off. La discipline sera la clé.

par
Oliver Dufour
Les attaquants biennois (ici Beaudoin) ne sont pas assez tranchants depuis le début de la série.

Les attaquants biennois (ici Beaudoin) ne sont pas assez tranchants depuis le début de la série.

Même si la domination zougoise­ de la série tient de la logique, les Seelandais croient dur comme fer qu'ils ont les moyens de gêner la meilleure équipe de la saison régulière. Pour cela, il leur faudra éviter les pénalités. Les hommes de Kevin Schläpfer ont écopé de 7 punitions mineures lors de l'acte I, jeudi passé, puis de 5 lors de l'acte II, samedi. Soit à chaque fois une de plus que leur adversaire. Des chiffres qui n'ont rien d'excessif, mais qui auraient pu être réduits avec un zeste de rigueur.

Lors du deuxième match de la série, les Biennois ont cédé le contrôle de la partie aux Zougois. «Le tournant du match a été ce 3 contre 5, a estimé l'attaquant Eric Beaudoin. Le score est passé à 0-2 alors que nous étions bien dans la partie.» Les Seelandais se sont-ils montrés trop agressifs dans les duels? «Je ne crois pas. Dans ce cas précis, je trouve­ que c'était une décision arbitrale un peu pourrie, a regretté l'Ontarien. Je n'ai pas vu toutes les pénalités, mais nous essayons juste de terminer nos mises en échec. Et il y a des gestes similaires pour lesquels les Zougois n'ont pas été punis.»

Le HCB a inscrit ses deux seuls buts de la série avec un joueur de plus sur la glace. Mais son rendement dans l'exercice pourrait être meilleur. «On ne va pas gagner avec un seul but à chaque fois, a admis Beaudoin. Nous devons marquer plus.» Le réveil de son compatriote Ahren Spylo, meilleur buteur seelandais en championnat, y contribuerait. L'attaquant a brillé par son absence jusqu'ici… une pénalité mise à part.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!