Actualisé 29.03.2017 à 18:22

Lucerne

Le bancomat du futur fait sensation

La Banque cantonale de Lucerne a mis en service le premier exemplaire de son nouvel automate hi-tech, mardi à Ebikon. De nombreux curieux ont fait le déplacement...

de
Nicole Agostini/ofu/ats
Au rang des nouvelles fonctions de ces appareils, figure notamment le retrait d'argent avec un smartphone.

Au rang des nouvelles fonctions de ces appareils, figure notamment le retrait d'argent avec un smartphone.

NCR

Le bancomat du futur se trouve depuis mardi à Ebikon, devant la filiale de la Banque cantonale de Lucerne. Il s'agit actuellement du seul exemplaire du genre en Suisse. Conçu par le spécialiste américain NCR et équipé d'un logiciel développé par le fournisseur zurichois de services financiers SIX, la machine risque bientôt de faire de l'ombre aux autres bancomats du pays (lire encadré).

Distributeur photographié

Reste que pour l'instant, l'appareil ne sait pas faire grand chose de plus que les distributeurs normaux. Il faudra attendre 2018 pour qu'il soit équipé de son logiciel spécial. Malgré cela, de nombreuses personnes, poussées par la curiosité, ont fait le déplacement pour se faire une idée de la machine hi-tech, écrit ce mercredi «20 Minuten». «Je suis venue exprès ici pour retirer 50 francs», avoue ainsi Annemarie Richard, 73 ans. D'autres clients de la banque n'ont pas hésité à dégainer leur natel pour photographier le bancomat.

Interrogée par nos confrères, la septuagénaire pense qu'avec ce nouveau distributeur il est possible qu'à l'avenir il y aura moins d'employés engagés aux guichets classiques. Et cela ne lui pose aucun problème: «Je contracterais même un prêt hypothécaire directement depuis l'appareil si je le pouvais. Je n'ai malheureusement pas de maison, mais je le ferais.»

«Ça va beaucoup plus vite»

Regula Fabel, 53 ans, pense elle aussi que certains emplois risquent d'être menacés avec ce bancomat, «surtout dans les petites communes». Une troisième cliente explique de son côté qu'elle n'hésiterait pas à ouvrir un compte depuis le distributeur: «Ça va beaucoup plus vite.»

Reste que l'enthousiasme des trois femmes n'est pas partagé par tout le monde. Plusieurs autres personnes interrogées par nos collègues alémaniques (voir vidéo ci-dessous) se montrent sceptiques face à la multitude de nouvelles options.

Des machines de dernière génération

La Banque cantonale de Lucerne, elle a déjà commandé 30 autres bancomats du genre. Ils devraient être mis en service d'ici la fin de l'année. Le porte-parole Daniel Arx explique que l'institution financière devait de toute manière remplaçer 30 appareils devenus trop vieux. «Nous nous sommes dit que tant que nous devions en acheter des nouveaux, nous allions profiter pour choisir des machines de dernière génération.»

Découvrez dans cette vidéo en allemand l'avis des clients, interrogés par nos collègues de «20 Minuten»:

Les fonctionnalités de l'appareil en bref

Au rang des nouvelles fonctions du bancomat figure notamment le retrait d'argent avec un smartphone. Concrètement, le téléphone mobile permet de préparer l'opération, les clients recevant sur ce dernier un code QR qu'il leur suffit de présenter au lecteur intégré au distributeur automatique à billets (DAB).

La technologie permet ainsi d'éviter les tentatives de fraude dites de skimming. Celles-ci consistent à manipuler les automates et terminaux de paiement en y installant un système copiant les données contenues sur la piste magnétique des cartes de débit ou de crédit et enregistrant le code NIP. Alors que les cartes utilisées en Suisse sont protégées par une puce, les fraudeurs installent parfois une petite caméra vidéo au-dessus du clavier des automates, laquelle permet de filmer la composition du numéro d'identification personnel (NIP).

Le nouveau logiciel permettra aussi d'effectuer d'autres opérations, comme par exemple l'ouverture d'un compte. Le client peut dans ce cas être identifié avec la caméra du DAB et celui-ci peut aussi apposer sa signature sur un document par l'entremise du grand écran tactile de 19 pouces. La clientèle peut aussi directement dialoguer via le système vidéo avec un conseiller de la banque.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!