Suite à la mutinerie: Le Bangladesh rend hommage à ses victimes
Actualisé

Suite à la mutinerieLe Bangladesh rend hommage à ses victimes

Des dizaines des milliers de personnes ont assisté lundi à Dacca aux funérailles nationales des officiers de l'armée bangladaise victimes de la mutinerie de la semaine dernière.

La révolte a fait plus de 80 morts, alors que 72 sont toujours portés disparus.

Les cercueils des victimes, recouverts du drapeau national, ont été conduits au stade militaire de Dacca où la cérémonie d'hommage était organisée en présence de dizaines de milliers de personnes venues de tout le pays. De nombreux officiers n'ont pu retenir leurs larmes lorsque la sonnerie aux morts a retenti dans le stade.

La révolte des hommes des Bangladesh Rifles a éclaté mercredi et jeudi derniers. Parmi les morts figurent le chef de cette unité paramilitaire, le général Sakil Ahmed, et sa femme. Les 72 officiers toujours manquants pourraient avoir été, eux aussi, abattus par les mutins qui ont rendu les armes jeudi soir.

Les responsables de cette rébellion seront jugés par des tribunaux spéciaux, ont fait savoir dimanche les autorités qui ont demandé l'aide des enquêteurs du FBI et de Scotland Yard. Soixante- trois des 80 morts sont des officiers qui encadraient les BDR, unité paramilitaire affectée principalement à la sécurité des frontières.

L'état-major a réaffirmé son soutien à Sheikh Hasina, le Premier ministre en fonctions depuis janvier à l'issue d'élections qui ont scellé le retour de la démocratie, deux ans après la formation d'un gouvernement intérimaire sous la tutelle de l'armée.

(ats)

Ton opinion