Bâle: Le banquier se servait sur le compte de sa cliente
Actualisé

BâleLe banquier se servait sur le compte de sa cliente

Un employé d'UBS a récemment écopé de 20 mois de prison avec sursis pour avoir empoché quelque 55'000 francs appartenant à une femme souffrant de démence.

par
mis/ofu

Une dame âgée a attiré l'attention des employés d'une filiale bâloise d'UBS, au printemps 2012. La retraitée y retirait souvent de l'argent, oubliant qu'elle avait effectué de précédents retraits. Rapidement, il s'était avéré qu'elle souffrait de démence.

Un des collaborateurs de la banque a bassement profité de ses trous de mémoire, rapporte jeudi «20 Minuten», en citant «bz Basel». Il n'a pas hésité à puiser sur le compte de la dame en virant, toutes les deux semaines, 1000 francs sur son propre compte bancaire. Ce petit manège a duré un plus d'un an avant qu'il ne se fasse pincer, en novembre 2013. Au total, il a détourné près de 55'000 francs.

Elle a récupéré la totalité de son argent

Environ cinq ans après les faits, le banquier vient d'être condamné à 20 mois de prison avec sursis par le Tribunal pénal de Bâle-Ville. Son avocat avait plaidé pour une peine bien moins lourde: 6 mois de prison avec sursis et une peine-pécuniaire de 180 jours-amende. Il avait notamment rappelé que la retraitée a été remboursée, par la banque, de la totalité des sommes détournées.

Quant au banquier, il a expliqué au juge qu'au moment des faits il se trouvait dans une situation financière difficile... et cela malgré un bon salaire. Il a précisé avoir dû s'endetter lors de sa formation. Or l'enquête a révélé que l'argent volé n'a pas servi à rembourser ses dettes, mais améliorer son train de vie.

On ignore à ce jour comment l'employé a été démasqué. Tout ce que l'on sait, c'est qu'il a été licencié avec effet immédiat en 2014.

Ton opinion