Football - Champions League: Le Barça reçoit la Roma pour rester sur son nuage
Actualisé

Football - Champions LeagueLe Barça reçoit la Roma pour rester sur son nuage

Tout roule pour les Catalans, tombeurs du Real samedi. Le champion d'Europe en titre peut entretenir l'euphorie en se qualifiant pour les huitièmes de la Champions League mardi contre l'AS Rome.

Luis Suarez: l'un des nombreux joueurs à surveiller de près par la Roma mardi.

Luis Suarez: l'un des nombreux joueurs à surveiller de près par la Roma mardi.

Qui aurait prédit que le Barça serait sur un nuage à ce stade de la saison? En septembre, les Catalans étaient à la lutte avec le Real et Villarreal en tête de la Liga, ils perdaient Lionel Messi sur blessure, et ils débutaient poussivement leur campagne en C1 par un nul 1-1 à Rome.

Deux mois plus tard, Barcelone a repris de la hauteur, redevenant par séquences cette équipe d'extraterrestres, qui a conquis au printemps un splendide triplé Liga-Coupe-Champions League.

Invaincu en Champions

Après la démonstration réussie à Madrid samedi (4-0), pour le grand retour de Messi, voici le Barça placé sur orbite en tête de la Liga. Et après trois victoires successives en C1, un succès ou un nul contre Rome mardi au Camp Nou offrirait au club blaugrana une 12e qualification consécutive pour les huitièmes de la C1, avec en prime la première place du groupe E.

«Pendant que Messi était blessé, nous avons essayé de faire les choses du mieux possible. Nous ne pensions pas aborder le mois de novembre comme ça», a modestement résumé ce week-end l'attaquant Luis Suarez.

L'Uruguayen, auteur d'un doublé face au Real, et le Brésilien Neymar, buteur et passeur au stade Santiago Bernabeu, ont parfaitement assuré l'intérim quand l'Argentin était blessé: ils comptent respectivement 15 et 14 buts toutes compétitions confondues cette saison.

La «Louve» décimée

De quoi donner des sueurs froides à la Roma, privée de ses attaquants Gervinho et Mohamed Salah et toujours très friable défensivement: en 17 matches officiels cette saison, le club italien a encaissé 25 buts et n'a réussi à garder sa cage inviolée qu'à deux reprises. En août, les Romains avaient perdu 3-0 en match amical au Camp Nou face aux hommes de Luis Enrique, ex-entraîneur de la «Louve».

En outre, l'attaque barcelonaise devrait recevoir mardi le renfort de Messi, très en jambes samedi pour son grand retour à la compétition après une blessure à un genou.

Le quadruple Ballon d'Or argentin a accumulé un peu de retard sur son plan de travail: pendant ces deux mois d'absence, il a laissé filer Cristiano Ronaldo au sommet du classement des meilleurs buteurs de l'histoire de la Ligue des champions, stagnant à 77 buts contre 82 pour le Portugais. L'occasion est belle mardi de réduire son retard et de retrouver ses sensations.

Qualification imminente

Une victoire ou un nul qualifieront le Barça, mais une défaite pourrait tout aussi bien expédier les Catalans en huitièmes de finale si dans le même temps Leverkusen ne gagne pas face au BATE Borisov. Ce même cas de figure, à savoir un succès de la Roma sans victoire de Leverkusen, qualifierait aussi les Italiens.

Toutefois, nul doute que Barcelone aura à coeur de s'assurer la première place du groupe, synonyme de tirage au sort plus abordable en huitièmes, sans attendre un ultime match le 9 décembre à Leverkusen. Cela permettrait aux hommes de Luis Enrique d'alléger leur calendrier de fin d'année, marqué notamment par un lointain déplacement au Japon pour disputer le Mondial des clubs (10-20 décembre). (afp)

Ton opinion